Vous recherchez une actualité
Actualités

INSUFFISANCE CARDIAQUE: Des cellules de peau pour réparer le muscle cardiaque

Actualité publiée il y a 8 années 3 mois 4 semaines
European Heart Journal

Ces scientifiques de l’Institut de technologie Technion-Israel et du Centre médical Rambam d’Haïfa, sont parvenus à réaliser une prouesse en thérapie cellulaire transformant des cellules de peau en cellules musculaires cardiaques pour réparer des cœurs. Un espoir pour le million d’insuffisants cardiaques dans le monde, présenté dans l’édition en ligne du 22 mai de l’European Heart Journal, une revue de l’European Society of Cardiology. Une avancée qui, selon les auteurs, ne pourra donner lieu aux premiers essais cliniques chez l’homme que d’ici un minimum de 5 à 10 ans. Les avancées en biologie cellulaire et en médecine régénérative ont permis aux chercheurs d'étudier les moyens de restaurer et de réparer le muscle cardiaque endommagé par de nouvelles cellules, mais les deux obstacles majeurs à surmonter restent de trouver « la bonne source » de cellules cardiaques et de régler le problème du rejet par le système immunitaire. Mais ici, il s’agit de cellules souches humaines pluripotentes induites (human-induced pluripotent stem cells -hiPSCs) de peau provenant des patients insuffisants cardiaques eux-mêmes, reprogrammées en cellules du muscle cardiaque. L’avantage est de pouvoir tenter ainsi de contourner le risque de rejet immunitaire.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

De cellules de peau « fatiguées » à des cellules cardiaques jeunes et saines : Des études récentes ont montré qu'il est possible d'obtenir des cellules cardiaques à partir de cellules souches de personnes jeunes et en bonne santé. Un défi quand il s'agit, en revanche, de patients âgés et malades, ceux-là mêmes qui ont le cœur fatigué. Le Pr Lior Gepstein, professeur cardiologie et de physiologie, qui a dirigé la recherche, raconte: "Ce qui est excitant est que nous avons montré qu'il est possible de prélever des cellules de la peau d'un patient âgé atteint d'insuffisance cardiaque avancée et de pouvoir aboutir à partir de ses propres cellules, à des cellules cardiaques jeunes et saines « battant » comme dans le muscle cardiaque – mais en laboratoire ».


Des cardiomyocytes qui battent : Les chercheurs ont mené leur recherche auprès de 2 patients insuffisants cardiaques, âgés respectivement de 51 et 61 ans et ont réussi à reprogrammer leurs cellules par l'intermédiaire de « facteurs de transcription» en évitant un autre obstacle, fréquent, que ces cellules ne se développent en cellules tumorales. Ces cellules se sont bien différenciées en cellules du muscle cardiaque (cardiomyocytes), ont été cultivées avec du tissu cardiaque préexistant et se sont mises à "battre" dans les 24-48 heures. Transplanté dans des cœurs de rats sains, le tissu a commencé à établir des connexions avec les cellules du tissu hôte.

Il apparaît donc possible –à ce stade en laboratoire- de produire à partir de cellules de peau de patients souffrant d'insuffisance cardiaque, des cellules du muscle cardiaque qui pourraient être fonctionnelles une fois transplantées chez le patient et contribuer à la réparation du muscle cardiaque endommagé. Sur l'Homme, il s'agira de vérifier que ces cardiomyocytes ne seront pas rejetés.

Une dizaine d'années pourrait s'écouler avant que les premiers essais cliniques sur l'Homme puissent être entrepris.

De nombreux obstacles subsistent à l'application clinique : Elargir au nombre de cellules cliniquement pertinent, adapter la stratégie de transplantation, régler la maturation…

On rappellera qu'il y a quelques semaines des chercheurs de Stanford sont parvenus à reproduire, en laboratoire et à partir de cellules souches, des cellules cardiaques « malades », modèles d'insuffisance cardiaque.

Source: European Heart Journal Eur Heart J (2012) doi: 10.1093/eurheartj/ehs096 First published online: May 22, 2012 “Derivation and cardiomyocyte differentiation of induced pluripotent stem cells from heart failure patients” (Visuel Technion-Israel Institute)

Accéder aux dernières actualités sur les Cellules souches

Lire aussi : CARDIOPATHIES: Des cellules souches humaines, modèles de la maladie cardiaque

Autres actualités sur le même thème