Vous recherchez une actualité
Actualités

L'APNÉE liée à un risque double de décès par cancer

Actualité publiée il y a 7 années 1 semaine 4 jours
European Respiratory Society

Ces 3 recherches, d’hôpitaux universitaires espagnols, présentées au Congrès annuel de l’European Respiratory Society à Vienne mettent en évidence un lien entre apnée du sommeil et cancer. La gravité de l’apnée est associée à une mortalité accrue par cancer alors que les autres études suggèrent une augmentation de l'incidence du cancer chez les patients souffrant d'apnée du sommeil et une association entre propagation du cancer et apnée du sommeil. Des associations et non des relations de cause à effet mais qui encouragent, a minima, à poursuivre les recherche sur apnée et cancer.

Dans cette première étude, les chercheurs ont suivi plus de 5.600 patients de 7 cliniques du sommeil différentes en Espagne, pour étudier le lien entre l'apnée du sommeil et la mortalité par cancer. La sévérité de leur apnée a été mesurée sur la base d'un indice d'hypoxémie-qui mesure la durée, durant la nuit, des épisodes de faibles niveaux d'oxygène dans le sang. Les résultats montrent que plus de 14% de la durée de sommeil en hypoxémie, ce qui correspond à une apnée sévère du sommeil correspond à un risque double de décès lié au cancer (OR : 1,94). Cette association s'avère la plus significative chez les hommes et les jeunes. Le Dr Miguel Angel Martinez-Garcia de l'hôpital universitaire de Valence, auteur principal de l'étude, confirme: «Nous avons bien constaté une augmentation significative du risque relatif de décès par cancer chez les personnes souffrant d'apnée du sommeil. Notre recherche confirme l'association entre ces troubles, mais ne signifie pas que l'apnée du sommeil provoque le cancer ».


La première étude montre également l'efficacité de la thérapie CPAP (Continuous Positive Airway Pressure) en traitement de l'apnée du sommeil. Pendant la nuit, un appareil conduit l'air dans les voies respiratoires avec une légère surpression pour maintenir les voies aériennes supérieures ouvertes pendant le sommeil. Dans cette étude en effet, les patients qui n'avaient pas recours à ce dispositif présentent un risque relatif encore accru de décès par cancer (OR : 2,56).

Des résultats similaires sont issus de la deuxième étude qui montre une augmentation dans l'incidence de tous types de cancer chez les personnes souffrant d'apnée du sommeil sévère. Le lien reste significatif, même après ajustement avec des facteurs confondants tels que l'âge, le sexe, le poids et les comorbidités. Son auteur, le Dr Francisco Campos-Rodriguez, de l'hôpital universitaire de Séville, précise que des études restent nécessaires pour analyser le rôle du traitement par CPAP sur l'association mais incite les personnes souffrant d'apnée à la faire traiter rapidement e.

Dans une troisième étude, les chercheurs ont utilisé un modèle murin de mélanome pour étudier la propagation des métastases et l'association éventuelle avec l'apnée du sommeil. Leurs résultats montrent que la propagation du cancer est plus importante chez les souris soumises à une hypoxémie intermittente soit à de faibles niveaux d'oxygène vs celles qui pouvaient respirer normalement durant l'expérience. Le professeur Ramon Farre de l'Université de Barcelone confirme que son étude suggèrent fortement un lien entre la propagation du cancer et de l'apnée du sommeil, ici chez l'animal. Un premier résultat qui incite à poursuivre les recherches sur apnée et cancer.

Source: European Respiratory Society Congress 2012

1. Association between sleep apnoea and cancer mortality. Longitudinal muticenter study in 5,467 patients from the Spanish cohort

2. Association between Sleep Apnoea and cancer incidence. Longitudinal study of a large Multicenter Spanish Cohort.

3. Intermittent hypoxia increases melanoma metastasis to the lung in a mouse model of sleep apnea

(Visuel @ © Maridav - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur l'Apnée

Autres actualités sur le même thème