Vous recherchez une actualité
Actualités

L'OBÉSITÉ durant la grossesse compromet le système immunitaire de l'enfant

Actualité publiée il y a 4 années 8 mois 4 semaines
Molecular Metabolism

Cette étude de l’Oregon Health & Science University contribue à expliquer la hausse des maladies du système immunitaire et des allergies chez les enfants. Ses conclusions, présentées dans la revue Molecular Metabolism révèlent en effet qu’un régime alimentaire riche en matières grasses et/ou l'obésité pendant la grossesse va compromettre la formation du sang ou hématopoïèse, avec des conséquences sévères sur la production responsable de la création et le maintien du sang et sur la fonction immunitaire de l'enfant. L'obésité maternelle est donc une contribution à la ausse des allergies chez l'Enfant.

Les effets d'un régime alimentaire de type occidental, riche en graisses saturées, sur le cœur et les vaisseaux est bien connu, ce n'était pas le cas, jusqu'à cette étude, des effets sur les cellules souches hématopoïétiques du sang.


Un régime maternel trop riche compromet le développement du système immunitaire :

Les chercheurs sont partis d'études précédentes menées sur un modèle de souris nourrie avec un régime alimentaire riche en matières grasses et en sucres, qui concluaient que la suralimentation maternelle entraînait une réduction considérable de la taille du foie fœtal.

Ils découvrent que les changements complexes conséquences d'un régime maternel riche en graisses et/ou de l'obésité maternelle imposent des contraintes supplémentaires à la croissance et l'expansion de cellules souches du sang dans le foie fœtal, ce qui compromet en fin de compte le développement du système immunitaire.

L'étude met ainsi en évidence la nécessité de mieux comprendre cet axe de susceptibilité encore mal connu du système de cellules souches progénitrices et donc de mener d'autres recherches pouvant éclairer la hausse des maladies du système immunitaire et des allergies chez les enfants.

Il s'agit maintenant aussi de vérifier si ces effets d'une alimentation riche en graisses et de l'obésité maternelle peuvent être réparés grâce à des interventions alimentaires, conclut le Dr Daniel L. Marks, professeur d'endocrinologie pédiatrique à l'OHSU School of Medicine.

Source: Molecular Metabolism Dec, 2014 DOI: org/10.1016/j.molmet.2014.11.001 Maternal high-fat diet and obesity compromise fetal hematopoiesis (Visuel@© yanlev - Fotolia.com)

Plus sur les Allergies

Autres actualités sur le même thème