Vous recherchez une actualité
Actualités

NOBELS de MÉDECINE: Ils ont remonté l'horloge cellulaire

Actualité publiée il y a 7 années 10 mois 5 jours
Nobelprize

La thérapie cellulaire à l’honneur ce 8 octobre, avec la remise conjointe du Prix Nobel de physiologie et de médecine 2012 à John B. Gurdon et Shinya Yamanaka, pour la reprogrammation de cellules matures en cellules pluripotentes ou cellules iPS, qui aujourd’hui, peuvent également être obtenues à partir de cellules humaines. Leurs travaux ont apporté de nouveaux outils aux scientifiques du monde entier et ont ouvert de nouvelles options thérapeutiques.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Dès les premiers jours qui suivent la conception, l'embryon se compose de cellules immatures, capables de se développer dans tous les types de cellules qui forment l'organisme adulte. Ces cellules appelées cellules souches pluripotentes pourront ainsi donner naissance à des cellules nerveuses, musculaires, du foie ou de tout autre organe. Alors qu'on pensait, avec les travaux de ces chercheurs, la maturation irréversible, ils ont montré, qu'il était possible de faire revenir ces cellules à l'état immature, au stade pluripotent.


Ces deux scientifiques récompensés ont découvert que des cellules adultes spécialisées peuvent être reprogrammées pour devenir des cellules immatures capables de se développer dans tous les tissus du corps. Des conclusions qui ont révolutionné la compréhension de la façon dont les cellules et les organismes peuvent se développer.

· En 1962, John B. Gurdon découvrait que la spécialisation des cellules est réversible. En remplaçant le noyau de la cellule immature dans un ovule d'une grenouille par le noyau d'une cellule mature intestinale, il parvint à obtenir un têtard normal. L'ADN de la cellule mature comportait encore toutes les informations nécessaires pour développer les cellules de la grenouille.

· 40 ans plus tard, en 2006, Shinya Yamanaka découvrait que les cellules matures chez la souris pouvaient être reprogrammées pour devenir des cellules souches immatures. En introduisant quelques gènes seulement, il parvint à reprogrammer des cellules adultes en cellules souches pluripotentes, c'est-à-dire en cellules capables de se développer en tous types de cellules dans le corps.

Les cellules peuvent remonter le temps : Les découvertes de Gurdon et Yamanaka ont montré que des cellules spécialisées peuvent remonter le temps, dans certaines circonstances et que bien que leur génome ait subit des modifications au cours du développement, ces modifications ne sont pas irréversibles. C'est un tout nouveau regard sur le développement des cellules et des organismes. Ces découvertes révolutionnaires ont ouvert de nouveaux domaines de recherche et la reprogrammation des cellules humaines permet aujourd'hui d'étudier plus facilement les maladies et de développer de nouvelles méthodes de diagnostic et de nouvelles thérapies.

Autres actualités sur le même thème