Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: La prévention doit commencer in utero

Actualité publiée il y a 8 années 2 mois 2 semaines
Childhood Obesity

In utero et même avant la conception de l’enfant, expliquent ces auteurs. Alors qu’aux Etats-Unis, plus de 10% des enfants en âge préscolaire sont atteints d’obésité, on évoque de plus en plus les stratégies qui ciblent l’obésité dès la grossesse, puis la toute petite enfance. C’est le cas de cette analyse, publiée dans l’édition de juin 2012 de la revue Childhood Obesity qui décrit précisément un mode de prévention « systémique » in utero aux premières années de vie de l’Enfant, répétant aux professionnels de santé et aux futures mères, qu’à chaque étape de la vie de l’enfant, l’auto-surveillance nutritionnelle est primordiale.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les preuves suggèrent de plus en plus que la prévention de l'obésité infantile commence avant et pendant la grossesse en luttant contre l'obésité maternelle et le gain de poids excessif gestationnel. Car les enfants d'âge préscolaire déjà obèses, le resteront dans l'enfance, pour la majorité d'entre eux, et pourront commencer à en ressentir les effets délétères dès l'âge de 3 ans. Ces auteurs de l'Université de Californie proposent une approche "systémique" pour prévenir l'obésité infantile in utero, dès la grossesse, puis au début de la vie, en associant différentes interventions communautaires sur le mode de vie. « Tout conspire à l'épidémie d'obésité chez les enfants et les adultes. Presque tout ce qui fait la vie moderne est obésogène », constatent les auteurs, qui expliquent comment nous devons appliquer cette approche systémique de prévention de l'obésité avant même la naissance et ensuite, à chaque étape du développement de l'enfant. A partir de a littérature scientifique, ils font valoir les principaux arguments en faveur d'une prévention très précoce: Si la plupart des stratégies de lutte contre l'obésité infantile sont ciblées sur les enfants d'âge scolaire et les adolescents, la dernière Cochrane Review suggère, par ex., que les interventions de prévention peuvent entraîner un effet de plus grande ampleur bien plus tôt dans la vie. Ainsi, · le surpoids des parents entraîne un risque majeur de surpoids chez les enfants, et reste le facteur prédicteur majeur de cette obésité infantile. · L'obésité maternelle avant et pendant la grossesse perturbe l'homéostasie du glucose, la sensibilité à l'insuline, la synthèse des acides aminés et le métabolisme des graisses, augmentant ainsi le risque d'obésité et de comorbidités pour le nouveau-né. · Un gain de poids excessif durant la grossesse est lui aussi, un facteur de risque indépendant d'obésité. · Un poids de naissance trop ou trop peu élevé est lui-aussi, associé à un risque accru de complications maternelles et infantiles et au développement de l'obésité infantile. Les interventions durant la grossesse et en tout début de vie sont indispensables pour diminuer la prévalence de l'obésité, car ces 2 périodes sont des étapes sensibles où le gain de poids rapide optimise le risque de développement de l'obésité. Conseil et suivi nutritionnel et régime alimentaire contrôlé médicalement en cas de poids excessif durant la grossesse, marche et activité physique vigoureuse et régulière à mi-grossesse, auto-surveillance de l'alimentation et de l'activité sont autant de stratégies efficaces pour limiter un gain de poids excessif.


L'approche suggérée ici est donc d'axer la prévention sur des interventions conçues autour de la grossesse, ce qui entraîne un poids "de santé" pour les femmes et leurs enfants. L'objectif des auteurs est de sensibiliser professionnels de santé, praticiens en santé maternelle et infantile, décideurs politiques à cette nouvelle approche de prévention de l'obésité. L'idée est de pouvoir intervenir sur l'ensemble du cycle de développement de l'Enfant et sur l'ensemble du système communautaire (services de santé, écoles, familles…) qui « alimentent » ce continuum de l'épidémie d'obésité.

Source: Childhood Obesity June 2012 | Volume 8, Number 3 DOI: 10.1089/chi.2012.0004 Next Steps in Obesity Prevention: Altering Early Life Systems To Support Healthy Parents, Infants, and Toddlers.” (Visuel Fotolia)

Lire aussi :

OBÉSITÉ de naissance: Faut-il aller jusqu'à traiter les bébés in utero?

GROSSESSE et SURPOIDS: Un régime pour la mère sans incidence sur le poids du bébé

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Autres actualités sur le même thème