Vous recherchez une actualité
Actualités

RISQUE CARDIAQUE: 2 gènes spécifiques liés au risque de maladie coronarienne

Actualité publiée il y a 6 années 4 mois 18 heures
Arteriosclerosis, Thrombosis, and Vascular Biology

Ces scientifiques de l’Université de Leicester ont franchi une étape importante avec l’identification de facteurs génétiques liés, chez les hommes, au risque de maladie cardiaque. 2 gènes identifiés chez les hommes qui portent un type particulier de chromosome Y, 2 gènes pilotes de maladie coronarienne, au point d’accroître chez ce groupe d’hommes, le risque de 50%. Ces nouvelles données, publiées dans la revue Arteriosclerosis, Thrombosis, and Vascular Biology vont permettre de mieux détecter le risque et à terme de mieux prévenir la maladie.

C'est la première fois, que des gènes sont associés au risque de maladie coronarienne. Cette association est constatée chez les hommes porteurs du chromosome Y de l'halogroupe I, un halogroupe (ou caractéristique d'un groupe génétique) principalement retrouvé dans les populations d'Europe de l'est et du nord.


Les scientifiques de Leicester ont mené leur étude auprès de près de 1.988 hommes de 4 populations européennes. Leur étude révèle que les hommes de l'haplogroupe I présentent une baisse du nombre de copies de deux gènes du chromosome Y qui jouent un rôle important dans certains types de globules blancs ou macrophages impliqués à la fois dans la défense contre les infections et l'athérosclérose. Chez ces hommes, l'expression de 2 gènes UTY et PRKY dans les macrophages est diminuée : En comparaison avec les hommes avec d'autres haplogroupes, les porteurs de l'haplogroupe I présentent une expression de 0,61 à 0,64 fois plus faible des gènes UTY et PRKY dans les macrophages.

En revanche, aucune association entre l'haplogroupe I et les facteurs de risque cardiovasculaire traditionnels tels que l'hypertension artérielle (HTA), le tabagisme et l'obésité n'est identifiée.

Une défense moindre contre l'athérosclérose : Cette première compréhension du rôle du chromosome Y humain dans la sensibilité aux maladies cardiovasculaires et du rôle de régulation des gènes UTY et PRKY dans les macrophages, pourrait permettre à terme de mieux diagnostiquer, prévenir ou traiter la maladie coronarienne.

C'est la première fois qu'une telle association génétique est établie avec la maladie cardiaque.

Source: Arteriosclerosis, Thrombosis, and Vascular Biology Male-Specific Region of the Y Chromosome and Cardiovascular Risk Phylogenetic Analysis and Gene Expression Studies

Accéder aux dernières actualités sur le Risque cardiaque

Autres actualités sur le même thème