Vous recherchez une actualité
Actualités

SCHIZOPHRÉNIE: Son risque génétique associé à un faible Q.I.

Actualité publiée il y a 6 années 5 mois 3 semaines
Biological Psychiatry

La relation entre le risque héréditaire de schizophrénie et une faible intelligence vient d’être confirmé par cette étude de l'Université d'Edimbourg qui apporte de nouvelles preuves de cette association. Ces conclusions, publiées dans l’édition du 15 mai de la revue Biological Psychiatry suggèrent que les variants génétiques associés la maladie pourraient contribuer au déclin de l'intelligence.

La schizophrénie est certes fréquemment associée à des troubles cognitifs pouvant entraîner une incapacité fonctionnelle. Des indices laissent penser qu'un faible Q.I. peut être lié au risque de développer la maladie, comme une capacité cognitive réduite précédant souvent l'apparition des symptômes de la schizophrénie et les déficits cognitifs pouvant être constatés chez les parents en bonne santé des patients atteints de schizophrénie. Cependant, aucune étude génomique n'a déterminé si des troubles cognitifs peuvent être attribués au profil génétique de la schizophrénie.


Le Dr Andrew McIntosh et ses collègues de l'Université d'Edimbourg ont analysé les données de Q.I. de 937 patients à l'âge de 11 ans puis de 70 ans, âge auquel l'ADN de ces patients a été analysé afin d'estimer leur risque génétique de schizophrénie. Les auteurs constatent que,

· les personnes ayant un risque génétique plus élevé de schizophrénie ont bien un Q.I. inférieur à 70 ans mais pas à 11 ans.

· Ce risque génétique plus élevé de schizophrénie s'avère également associé à une diminution plus importante de la capacité cognitive au cours de la vie.

Grâce à d'autres recherches, il serait possible de comprendre comment ces gènes de prédiction de la schizophrénie affectent aussi les fonctions cognitives mais d'ores et déjà, ces résultats suggèrent que les variants génétiques identifiés peuvent contribuer au déclin de l'intelligence.

Source: Biological Psychiatry May 15, 2013 doi: 10.1016/j.biopsych.2013.01.011 Polygenic Risk for Schizophrenia Is Associated with Cognitive Change Between Childhood and Old Age

Accéder aux dernières actualités sur la Schizophrénie

Lire aussi : SCHIZOPHRÉNIE: La perte de matière grise identifiée comme typique de la maladie -

Autres actualités sur le même thème