Vous recherchez une actualité
Actualités

SURDITÉ: Découverte d'un gène de l'amplification

Actualité publiée il y a 7 années 11 mois 2 semaines
PLoS Biology

Ces chercheurs de la Washington University School of Medicine (St. Louis) viennent d’identifier, chez la souris, un gène nécessaire pour le bon développement de l'oreille. Chez l'homme, ce gène, connu sous le nom de FGF20, est situé dans une partie du génome associée à une surdité héréditaire. Cette étude, publiée dans l’édition du 3 janvier de la revue PLoS Biology, montre que la désactivation de ce gène entraîne une perte des cellules ciliées externes, des cellules sensorielles de l'oreille interne qui amplifient le son.

En inactivant ce gène FGF20 chez la souris, nous avons d'abord vu qu'elles étaient toujours vivantes et en bonne santé, mais nous avons vite compris qu'elles n'avaient absolument plus aucune capacité d'audition." explique l'auteur principal, le Pr. David M. Ornitz, professeur de biologie du développement à la Washington University. La désactivation du gène, sur les souris, entraîne une perte de cellules ciliées externes, des cellules sensorielles de l'oreille interne qui sont responsables de l'amplification des sons (voir visuel ci-contre –normal à gauche, sans gène à droite). Alors qu'environ les deux tiers des cellules ciliées externes sont manquantes dans les souris sans FGF20, le nombre de cellules ciliées internes, les cellules responsables de la transmission des signaux amplifiés au cerveau, reste normal. C'est aussi la première preuve que les cellules ciliées internes et externes se développent indépendamment les unes des autres, un point important car la perte d'audition liée à l'âge est justement liée à la perte de cellules ciliées externes.


Pouvoir régénérer les cellules ciliées externes pour restaurer l'audition ? Le gène FGF20 code pour une famille de protéines appelées facteurs de croissance des fibroblastes (FGF fibroblast growth factor) qui jouent un rôle important dans le développement embryonnaire, l'entretien des tissus et la cicatrisation. Chez les souris, les cellules qui vont devenir des cellules ciliées externes doivent être exposées à la protéine FGF20 à un stade précoce, mais après 14 jours de gestation, il est trop tard pour devenir des cellules ciliées externes. Ce point est essentiel pour parvenir à retrouver l'aptitude, grâce à FGF20 ? à former de nouvelles cellules ciliées plus tard dans la vie.

Les chercheurs constatent également que des mutations du gène FGF20 peuvent jouer un rôle dans la surdité humaine. Une région génétique connue sous le nom DFNB71 a été associée à une surdité congénitale dans quelques familles. FGF20 se trouve pile au centre de cette région. La surdité, héréditaire, pourrait donc être liée à une mutation dans le gène FGF20, mais qui n'a pas encore été identifiée.

D'autres gènes ont déjà été identifiés pour leur rôle dans la surdité, et récemment des scientifiques de l'Université de Sheffield ont identifié un autre mécanisme moléculaire causé par la mutation d'un microARN, miR-96, qui, lui-aussi, empêche le développement des cellules auditives ciliées.

Source: PLoS Biology. Jan. 3, 2012 Differentiation of the lateral compartment of the cochlea requires a temporally restricted FGF20 signal. (Vignette PLoS « Expression du gène FGF20 dans tour=tes les régions de l'oreille interne »- Visuel David M. Ornitz, MD, PhD « vue rapprochée d'une cochlée de souris normale (à gauche) et en manque de FGF20 (à droite), montrant les lacunes dans les cellules ciliées sensorielles »

Accéder aux dernières actualités sur la Surdité

Autres actualités sur le même thème