Vous recherchez une actualité
Actualités

ALCOOL au VOLANT: Et si le métabolisme de l'alcool était modifié avec l'âge

Actualité publiée il y a 5 années 7 mois 1 semaine
Psychopharmacology

Et si le métabolisme de l‘alcool était modifié avec l’âge? C’est ce que suggère cette étude de l'Université de Floride qui a porté précisément sur les effets conjugués du vieillissement et de l’alcool. Les conclusions, publiées dans la revue Psychopharmacology, appellent à revoir les limites légales de taux d'alcoolémie en fonction de l’âge du conducteur.

L'auteur, Sara Jo Nixon, professeur de psychiatrie et de psychologie à l'Université de Floride a regardé les effets de l'alcool sur les conducteurs âgés. Elle conclut, qu'un seul verre de vin au dîner peut faire un conducteur dangereux, à 55 ans ou plus.


Personne n'avait jamais regardé la combinaison âge et alcool auprès de participants de 2 groupes d'âge, 36 personnes âgées de 25 à 35 ans et 36 personnes âgés de 55 à 70 ans. Les participants devaient effectuer un exercice de conduite en état de sobriété totale, sur un grand écran d'ordinateur représentant les vitres latérales d'une voiture et ce que les pilotes verraient dans leur champ de vision. Les participants devaient manier un volant, actionner le frein et l'accélérateur. Puis l'expérience a été renouvelée avec soit un soda comportant une quantité négligeable d'alcool, soit une boisson suffisamment alcoolisée pour atteindre un niveau d'alcoolémie (dans le souffle) de 0,04%, soit encore un niveau d'alcoolémie de 0,065% (mais toujours inférieur à 0,08%).

Les chercheurs ont évalué la capacité des participants à rester sur la voie en maintenant une vitesse constante. Les participants, dont les taux d'alcoolémie avaient été mesurés, ont également été chronométrés.

L'analyse constate que,

· chez les jeunes adultes, la consommation (ici modérée) d'alcool n'a pas d'incidence sur leurs capacités de conduite, dans cette expérience –ce qui ne signifie pas qu'elles ne seraient pas affectées dans des circonstances réelles, en cas d'obstacle par exemple-,

· chez les participants plus âgés, même de faibles niveaux d'alcoolémie affectent la conduite.

Ces conclusions ont été confirmées ensuite par des exercices de conduite en ville…

Source: Psychopharmacology February 2014 DOI10.1007/s00213-013-3269-4 Interactions between age and moderate alcohol effects on simulated driving performance

Plus sur l'Alcool au volant

Autres actualités sur le même thème