Vous recherchez une actualité
Actualités

ALIMENTATION du Bébé: A mieux adapter, en famille et pas devant la télé !

Actualité publiée il y a 5 années 4 mois 3 semaines
SFAE

De drôles de comportements alimentaires et des apports nutritionnels parfois décalés chez les 0 à 3 ans, cette étude, Nutri-Bébé du Syndicat français des Aliments pour l’Enfance (SFAE) révèle, en particulier aux parents, que même en 2013, les besoins nutritionnels spécifiques du petit enfant restent encore mal connus ou mal pris en compte.

Pour cette étude, 1.188 mamans de bébés âgés de 15 jours à moins de 36 mois ont été interviewées, à 2 reprises, à domicile, sur leurs comportements vis-à-vis de l'alimentation de leur bébé et ont rempli un carnet de consommation pour renseigner les apports nutritionnels de leur enfant.


Le repas de l'enfant devient moins réglementé ou moins strict, avec une tendance des mamans à être plus tolérantes face aux souhaits alimentaires de leur bébé et privilégiant durant le repas le moment de complicité et de plaisir. Ainsi, près de la moitié des mamans n'insistent pas face à un refus de l'enfant et vont éviter le conflit. Néanmoins, 30% proposent une autre fois l'aliment à l'enfant. Un réflexe « très professionnel » explique le Pr Jean-Pierre Corbeau, professeur de sociologie à l'Université de Tours : « Pour former le goût de l'enfant, il ne faut pas hésiter à lui proposer plusieurs fois la même chose, en douceur et dans un climat affectif positif ».

Le médecin et les Professionnels de la Petite enfance restent le recours privilégié pour obtenir les informations nutritionnelles nécessaires, en particulier pour les mamans de très jeunes enfants ou les primipares. Ainsi, en moyenne, 61% des mamans recourent aux conseils médicaux principalement des pédiatres et de la PMI chez les plus petits, vs 52% à ceux de l'entourage).

Manger « adapté » mais en famille : Pourtant et malgré les conseils de professionnels, le repas de l'enfant n'est pas toujours « adapté à son âge ». Ainsi, les mamans, et les multipares plus que les primipares ont tendance à faire manger davantage leur bébé en même temps que le reste de la famille (73% vs 65%) mais pour autant, le repas n'est pas forcément adapté à l'âge de l'enfant. Néanmoins, les psychologues sont très favorables à cette prise du repas en famille, dans un climat serein, qui doit être un moment d'échanges privilégiés pour la famille et de découverte pour l'enfant. Mais, en raison des modes de vie « bousculés », encore 17% des enfants âgés de 12-23 mois et 6% des 24-29 mois ne mangent jamais avec leurs parents.

Enfin, si le papa semble s'impliquer de plus en plus, en 2013, seuls 2% des papas nourrissent leur bébé.

Pas devant la télé ! 15% des enfants qui mangent devant la télé, dès l'âge de 15 jours, c'est ce que constate l'étude, avec une augmentation du phénomène avec l'âge. Les auteurs rappellent qu'ainsi, l'enfant n'analyse pas ses perceptions (goût, odeur, toucher…), supporte mal l'attente et pourra consommer plus. Une entrée vers l'obésité et la sédentarité.


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages