Vous recherchez une actualité
Actualités

ALIMENTATION: Les acides gras trans ne sont plus «safe» selon la FDA

Actualité publiée il y a 6 années 2 mois 3 semaines
FDA

Bientôt, les acides gras trans ne seront plus considérés comme « safe » par la Food and Drug Administration (FDA), l’Agence de sécurité américaine. Les Etats-Unis poursuivent l’offensive contre les acides gras trans, estimant qu’ils sont à l’origine de 7.000 décès par maladies cardiaques et jusqu'à 20.000 crises cardiaques chaque année. Commencée il y a plus de 10 ans, cette éradication des AG trans incluait jusqu’ici l’information et la prévention auprès des consommateurs mais aussi des contraintes pour l’agroalimentaire américain qui devait réduire la quantité de gras trans dans ses produits. Mais les mesures ne s’avèrent pas suffisantes.

Liés à l'épidémie d'obésité, au risque accru de maladie coronarienne et de crise cardiaque, les acides gras trans restent pourtant très présents dans de nombreux aliments transformés à base d'huiles partiellement hydrogénées. La FDA vient donc d'émettre un avis indiquant que les huiles partiellement hydrogénées, principale source d'acides gras trans ne sont plus considérées comme des ingrédients sûrs (« Generally Recognized As Safe »). Si cette décision provisoire devait être confirmée, ces acides gras additifs alimentaires seraient soumis à une autorisation préalable de mise sur le marché par l'Agence américaine, un peu comme les médicaments. Hors autorisation, les aliments contenant ces additifs alimentaires non autorisés, ne pourront plus être commercialisés. Dans ce cas, l'industrie alimentaire disposerait d'un délai pour substituer progressivement l'utilisation de ces graisses alimentaires.


Qu'est-ce qu'un acide gras trans ? C'est la définition principalement chimique d'un acide gras présentant au moins une double liaison de configuration trans qui va influer sur les propriétés biochimiques et physiologiques de cet acide gras.

D'où viennent les acides gras trans ? Principalement de trois origines :

· De la biohydrogénation ruminale (réaction d'hydrogénation des acides gras insaturés par les bactéries ruminales) -donc produits dans l'estomac des ruminants- pour le lait, les produits laitiers et la viande,

· d'origine technologique : de l'hydrogénation (réaction chimique de l'addition d'hydrogène) des huiles et graisses, mélanges de matières grasses destinés à l'industrie

· des traitements thermiques (raffinage, friture, cuisson, etc.), industriels ou domestiques responsables de la formation d'AG trans dans les huiles et les graisses.

Où trouve-t-on des acides gras trans ? Essentiellement dans,

· les produits laitiers (53 % des AG trans totaux chez l'adulte et 45 % chez l'enfant),

· les produits d'origine animale (67 % chez l'adulte, 62 % chez l'enfant),

· les pains, viennoiseries et biscuits industriels (18 % chez l'adulte et près de 27 % chez l'enfant).

(Source INCA 1 réalisée en 1998-1999)

Attention, en France, l'étiquetage des acides gras trans n'est pas obligatoire. Il est possible d'identifier leur présence par le terme "huiles (ou graisses) partiellement hydrogénées".

Quels sont leurs effets sur la santé ? Les effets reconnus sont leur impact sur la réponse immunitaire et sur le risque d'obésité, de syndrome métabolique, d'athérosclérose et de certains cancers. Une consommation trop élevée d'AG trans entraîne un risque de maladies cardiovasculaires accru.

Cet avis américain incite à réduire sa consommation d'acides gras trans, en s'informant sur l'étiquette des produits sur l'ensemble des ingrédients et, en particulier, la quantité de graisses saturées, de cholestérol et de gras trans.

Source: FDA FDA Targets Trans Fat in Processed Foods Federal Register notice

ANSES Acides gras trans Avis de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments sur l'estimation des apports en acides gras trans de la population française

Lire aussi: OBÉSITÉ: La crise va-t-elle aussi nous faire grossir?

Autres actualités sur le même thème