Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLERGIE ALIMENTAIRE: Un test sanguin en alternative aux défis alimentaires

Actualité publiée il y a 4 années 6 mois 2 semaines
The Annals of Allergy, Asthma & Immunology

Ce test développé par une équipe du Mount Sinai School (New York) permet de prédire de sévères réactions allergiques à certains aliments. Présenté dans les Annals of Allergy, Asthma & Immunology, basé sur l’évaluation des niveaux d'un type de cellule immunitaire activé par l'exposition à l’aliment, ce test ne nécessite qu'un petit échantillon de sang et fournit des résultats rapides. Un progrès, attendu à court terme, dans le diagnostic de l’allergie alimentaire.

Pour détecter les allergies alimentaires, les médecins ont généralement recours aux tests cutanés ou à des tests sanguins qui mesurent les niveaux d'IgE une protéine produite par le système immunitaire en réponse à l'allergène. Cependant, ces tests ne peuvent prédire la sévérité des réactions. Reste à tester par « défis alimentaires » les réactions du patient aux aliments, sous la supervision d'un médecin. Cependant, ces tests sont eux-mêmes à risque de déclencher des réactions allergiques sévères.


Ce nouveau test va mesurer les niveaux d'un type de cellule immunitaire, les basophiles, activé par l'exposition à un aliment, sur un échantillon de sang, ce qui va permettre de prédire avec précision la gravité de la réaction allergique spécifique au patient. Ce test d'activation des basophiles, un type de globules blancs ou leucocytes ne nécessite qu'un petit échantillon de sang et fournit des résultats rapides. Le test apporte ainsi une procédure beaucoup plus confortable et sécuritaire que les défis alimentaires.

Ici, le test a été pratiqué à partir d'échantillons de sang de 67 patients, âgés de 12 à 45 ans, qui ont également subi un défi alimentaire avec un placebo ou avec de l'arachide, des noix, du poisson, des crustacés, ou du sésame. L'objectif était de voir si les résultats du test seraient conformes avec les résultats des défis. L'étude a été réalisée en double-aveugle, ce qui signifie que ni les chercheurs ni les patients ne savaient qui recevait quoi.

Le test confirme une forte corrélation avec les scores de gravité obtenus par défis alimentaires. Il apparaît ainsi comme une alternative plus sécuritaire, ici pour l'ensemble des aliments testés.

Ce type de test d'activation des basophiles avait déjà été documenté comme un outil important mais complémentaire aux tests disponibles pour repérer les sujets allergiques mais, à cette heure, n'est pas approuvé pour l'évaluation de la sévérité des allergies alimentaires.

Source: The Annals of Allergy, Asthma & Immunology (In Press) via Eurekalert (AAAS) Blood test predicts severity of peanut and seafood allergies

Plus d'études sur l'Allergie alimentaire

Autres actualités sur le même thème