Vous recherchez une actualité
Actualités

ANOREXIE: L'hormone ocytocine à nouveau impliquée

Actualité publiée il y a 5 années 7 mois 5 jours
Psychoneuroendocrinology

L’ocytocine, appelée aussi « hormone de l’amour » et dont les bénéfices suggérés se multiplient, pourrait contribuer à améliorer les symptômes de l’anorexie. Un trouble du comportement alimentaire qui se développe fréquemment peu après la puberté, en simultané avec une obsession de la nourriture et du poids. Cette étude, publiée dans la revue scientifique Psychoneuroendocrinology, qui a regardé l’effet de l’ocytocine administrée par spray intranasal, sur la réponse aux stimuli alimentaires, doit être confirmée sur un échantillon plus large et sur un plus long terme. Mais l'hormone présente des effets prometteurs.(Une étude, menée par la même équipe, révèle parallèlement les différences d'expression du gène récepteur de l'ocytocine, chez les patients anorexiques, dans la revue PLoS ONE (2)).


L'étude, menée par des chercheurs de l'Université Inje (Corée) et du King College de Londres, révèle que 31 femmes de Corée du Sud, atteintes d'anorexie et qui ont reçu de l'ocytocine par spray intranasal (vs un placebo) prêtent moins d'attention aux stimuli liés à l'alimentation ou des stimuli négatifs de forme, ici, à des images d'aliments ou de silhouettes plus enrobées, présentées sur écran, 45 minutes après la pulvérisation. Cependant, alors qu'à la fin du visionnage, on proposait du jus de fruits à volonté aux participantes, l'ocytocine n'a eu aucun effet sur ​​la quantité consommée, aussi importante qu'avec le placebo.

Les effets décrits à ce stade sont de court terme et ne suggèrent pas une amélioration durable dans les symptômes de l'anorexie. Cependant, ces résultats suggèrent que l'ocytocine pourrait peut-être, sous preuve de données plus larges, venir en complément des thérapies cognitivo-comportementales classiques de l'anorexie.

Autres actualités sur le même thème