Actualités

ASTHME et OBÉSITÉ : Obésité dans l'enfance, double risque d'asthme à l'adolescence

Actualité publiée il y a 11 années 3 mois 2 semaines
Journal of Allergy and Clinical Immunology

La relation entre obésité et asthme a toujours été un sujet controversé. Mais cette étude, menée par des chercheurs du Henry Ford Hospital (Detroit, Michigan), a examiné la relation à moyen terme entre l'indice de masse corporelle (IMC) à l'âge de 6-8 ans et l'asthme déclaré à l'âge de 18-20 ans et conclut bien que l'excès de poids dans l’enfance reste un prédicteur important de l'asthme à l’adolescence. En bref, les enfants en surpoids en primaire s’avèrent 2,4 fois plus susceptibles de souffrir d'asthme à fin de l'adolescence. Cette étude a été présentée au congrès annuel de l’American Academy of Allergy et publiée dans l’édition de février du Journal of Allergy and Clinical Immunology.

Ces chercheurs ont travaillé sur les données portant sur l'IMC dans l'enfance puis sur le diagnostic d'asthme basée sur interview et extrait de données du dossier médical, à l'âge adulte, de 815 participants à une étude cohorte de naissance de la région de Détroit. Les taux d'IgE spécifiques aux allergènes ont été analysés.


· 10,6% des enfants en surcharge pondérale, de sexe masculin, à l'age de 6-8 ans s'avèrent asthmatiques à 18-20 ans à comparer à un taux de prévalence de 3,2% dans la population générale, au même âge. (RR = 3,3).

· 19,6% des enfants en surcharge pondérale, de sexe féminin, à l'age de 6-8 ans souffrent d'asthme à 18-20 ans, à comparer à un taux de prévalence de 10,3% dans la population générale, au même âge. (RR = 1,9).

· Une fois ajustés, en tenant compte des autres facteurs possibles, les enfants de sexe masculin en surpoids présentent un “risk ratio” (RR) ajusté (aRR) de 4,7, et de sexe féminin de 1,7 en comparaison des taux de prévalence moyens dans la population générale.

· En revanche, les enfants de poids normal en primaire, puis en surpoids à l'adolescence ne voient pas leur risque d'asthme augmenter.

Les chercheurs concluent que l'excès de poids ou la prédisposition à l'obésité dans l'enfance reste bien un facteur prédictif important d'asthme plus tard dans la vie. L'effet s'avère plus prononcé chez les garçons, mais le résultat, pour les chercheurs, vaut pour les deux sexes.

2011; 127: Abstracts AB79 doi:10.1016/j.jaci.2010.12.323

"Relationship between childhood BMI and asthma in young adults in a birth cohort" (Schéma Thorax 2008;63:1018-1023 doi:10.1136/thx.2007.086819)

Accéder à l'Espace Nutrition-Obésité, Pneumo-Allergies