Vous recherchez une actualité
Actualités

AUTISME: Un faible contrôle de la tête , à 6 mois, prédictif de TSA

Actualité publiée il y a 7 années 5 mois 7 heures
International Meeting for Autism Research

Cette étude de l'Institut Kennedy Krieger, cofinancée par les National Institutes of Mental Health (NIMH-NIH) et l’association Autism Speaks vient d’identifier un facteur prédictif de trouble du spectre autistique (TSA) chez l’enfant âgé de 6 mois. Facilement détectable, ce faible contrôle de la tête et du contrôle du cou, pourrait améliorer la détection précoce des retards de développement chez l’enfant. Des conclusions présentées le 17 mai à l’International Meeting for Autism Research, à Toronto.

Cette étude prospective (voir vidéo) menée sur des nourrissons âgés de 6 mois, à risque génétique élevé d'autisme, vient d'identifier ce qui pourrait être l'un des premiers signes de retard moteur chez les nourrissons. Ces chercheurs de l'Institut Kennedy Krieger qualifient de « drapeau rouge » pour les troubles du spectre autistique (TSA) et d'autres retards de développement cette déficience de contrôle de la tête et du cou, détectable par un simple test de traction de l'enfant en position assise. Ce test devrait, bien entendu donner lieu à d'autres tests de détection précoce.


Alors que la recherche sur la détection précoce de l'autisme a surtout porté sur la mesure du développement social et de la communication, explique le Dr Rebecca Landa, auteur de l'étude, la perturbation dans le développement moteur précoce peut également fournir des indices importants sur des troubles du développement tels que l'autisme. Des études ont déjà montré qu'un « décalage » du mouvement de la tête peut indiquer des retards de développement mais ce type de « contrôle postural » chez les nourrissons à risque de TSA n'avait jamais été examiné.

L'équipe a examiné deux groupes de nourrissons. Le premier groupe se composait de 40 enfants, âgés de 5,6 à 10 mois, à risque génétique élevé car l'un de leurs frères était autiste. Le Dr Landa et son équipe ont examiné leur capacité à maintenir l'alignement de leur tête alors que les enfants étaient doucement tirés par les bras de la position couchée sur le dos vers la position assise. Les participants ont été testés à 6, 14, 24 mois, et pour le diagnostic de TSA, à 30 ou 36 mois. Les résultats sont les suivants :

· 90% des nourrissons avec diagnostic de TSA présentent ce décalage de la tête au plus jeune âge;

· 54% des enfants présentant un retard de communication présentent également ce décalage de la tête au plus jeune âge;

· 35% des enfants qui ne présentent pas à 30 mois ni autisme, ni troubles du développement, présentent aussi ce décalage de la tête à 6 mois.

Dans le second groupe, les chercheurs ont examiné ce décalage éventuel de la tête chez des nourrissons âgés de 6 mois. 75% des nourrissons à risque élevé d'autisme présentent ce décalage tête, vs 33% pour les nourrissons à faible risque.

Pour les chercheurs, l'évaluation motrice devrait être intégrée, avec d'autres évaluations comportementales dans la détection précoce de l'autisme. En poursuivant leur étude à un âge plus tardif de l'enfant, ils montrent que le retard moteur devient de plus en plus évident chez les enfants atteints de TSA aux environs de leurs 3 ans, mais que ce retard n'implique pas forcément le développement d'un TSA. En revanche, les retards de motricité sont associés à des TSA généralement plus sévères.

Source: International Meeting for Autism Research via l'Institut Kennedy Krieger “New study shows simple task at 6 months of age may predict risk of autism »

Accéder aux dernières actualités sur l'Autisme

Accéder au Dossier Vaincre l'autisme (1/5) de Santé log : Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème