Vous recherchez une actualité
Actualités

CAFÉ: En abuser cache d'autres facteurs de risque de décès

Actualité publiée il y a 6 années 1 mois 4 semaines
Mayo Clinic Proceedings

Plus de 28 tasses de café par semaine, soit « juste » 4 par jour, associées à un risque de décès prématuré accru de 56% ? C’est bien la conclusion de cette large étude anglo-saxonne, co-menée par les NIH et publiée dans la revue Mayo Clinic Proceedings. Mais il s’agit d’une simple association et il se trouve que les très gros consommateurs de café cumulent aussi les facteurs de risque cardiovasculaire-comme le tabagisme ou l’excès d’alcool…

L'étude ne prouve donc pas que boire beaucoup de café mène au décès prématuré et qu'en boire moins permet de vivre plus longtemps, mais montre l'association entre consommation de café et décès cardiaque ou toutes causes confondues. Un lien existe donc, mais pas forcément de cause à effet. Il existe en effet de nombreux facteurs de confusion, associés à une consommation élevée de café qui peuvent avoir une incidence comme le tabagisme, l'âge ou la consommation d'alcool.


Cependant l'association est solidement démontrée et sur les données de 43.727 participants de l'Aerobics Center Longitudinal Study suivis à partir de 1970 durant une moyenne de 17 ans et jusqu'à plus de 30 ans. Les données de modes de vie dont la consommation de café, ont été recueillies par interview et les mesures de santé comme la pression artérielle, par examen médical.

La durée moyenne des participants ont été suivis dans l'étude était de 17 ans. Durant cette période, il y avait 2.512 décès toutes causes confondues, avec environ un tiers (804, 32%) en raison d'une maladie cardiovasculaire.

La confusion en question : L'analyse constate que, les plus gros consommateurs de café

· sont aussi les plus susceptibles d'être fumeurs et d'avoir des problèmes de santé cardiovasculaire,

· ont un risque (taux) plus élevé de décès toutes causes confondues et de décès par maladie cardiovasculaire ;

qu'une fois les facteurs de confusion pris en compte dans l'analyse, le lien disparaît ou est réduit à un niveau tel qu'il n'est plus significatif.

· Plus de 28 tasses de café par semaine (la catégorie de consommation la plus élevée de l'étude) est associé à un risque accru de décès de 56% chez les hommes et plus que double chez les femmes (HR : 2,13) mais cette association disparaît après l'âge de 55 ans.

Il existe certes une association positive entre la consommation de café et la mortalité toutes causes chez les hommes et les femmes de moins de 55 ans. Cependant cette association semble corrélée à d'autres facteurs de risque, de mode de vie en particulier, eux-mêmes associés à la consommation de café. Ainsi, tabac, alcool, sédentarité et autres facteurs de risque cardiovasculaire sont bien plus à blâmer que la consommation de café.

Source: Mayo Clinic Proceedings online August 15 2013 doi.org/10.1016/j.mayocp.2013.06.020 Association of Coffee Consumption With All-Cause and Cardiovascular Disease Mortality

Accéder aux dernières actualités sur Café et santé