Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN: Un vaccin prometteur pour prévenir la récidive

Actualité publiée il y a 7 années 4 mois 4 jours
ASCO

Ce vaccin, nom de code AE37, pourrait être un nouveau traitement adjuvant prometteur pour les femmes ayant des antécédents de cancer du sein. En essai clinique de phase II, ce candidat vaccin contre la récidive du cancer du sein induit une réponse immunitaire puissante chez des femmes ayant des niveaux variables d'expression de HER2 et a la capacité de réduire de 43% le taux de récidive. Enfin, les résultats, à présenter le 4 juin au congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) montrent que le vaccin est bien toléré.

L'essai clinique mené par des chercheurs de L'Université du Texas MD Anderson Cancer Center suit de précédentes recherches, montre que le vaccin accroît l'immunité contre HER2, une oncoprotéine, exprimée dans 75 à 80% des tumeurs du cancer du sein, qui favorise la croissance tumorale. Sur une durée de suivi de 22 mois, avec le vaccin, les patientes présentent un taux de récidive réduit à 10,3% vs 18% pour le groupe témoin. Soit une réduction de 43% du risque de récidive. Son principe, éduquer le système immunitaire à reconnaître HER2 comme un envahisseur, explique le Dr Elizabeth Mittendorf, professeur adjoint au Département d'oncologie chirurgicale du MD Anderson et auteur principal. «En vaccinant les femmes qui ont eu un cancer du sein, nous incitons le système immunitaire à reconnaître immédiatement les cellules cancéreuses récurrentes et à déclencher une attaque ».


Le vaccin AE37 utilisé est un hybride modifié pour augmenter sa puissance à générer une réponse immunitaire spécifique aux cellules cancéreuses exprimant HER2. Il comprend un fragment de la protéine HER2. Il est donné en injection sous-cutanée pour 6 mois, suivi par quatre cycles de rappels tous les 6 mois. D'abord évalués chez les patientes atteintes au stade métastatique, il s'avère plus réaliste d'utiliser le vaccin pour prévenir la récidive plutôt pour traiter une grande masse de cellules cancéreuses présentes.

Cet essai randomisé de phase II a porté sur 201 patientes indemnes de cancer du sein, 103 femmes et un groupe témoin de 98 patientes avec des niveaux variables d'expression de HER2. Les résultats montrent que le vaccin a été bien toléré avec une toxicité minime et des effets secondaires tolérables. Ces résultats, compatibles avec les données antérieures montrent une réponse immunitaire significative au vaccin, qui peut donc être efficace sur les taux de récidive.

Le Dr Anderson est déjà à l'origine du développement de différents types de vaccins peptidiques anti-HER 2 à différents stades d'essais cliniques.

Source: American Society of Clinical Oncology Annual Meeting via University of Texas M. D. Anderson Cancer CenterHybrid vaccine demonstrates potential to prevent breast cancer recurrence

Accéder aux dernières actualités sur le Cancer du sein

Lire aussi : CANCER du SEIN: Le vaccin c'est pour demain?

Autres actualités sur le même thème