Vous recherchez une actualité
Actualités

COBEDDING: Une seule couveuse pour 2 jumeaux prématurés

Actualité publiée il y a 5 années 4 mois 5 jours
CHU Réseau, CHU Nantes

Améliorer l’hospitalisation des nouveau-nés en réanimation, c’est l’objectif du service de réanimation du CHU Nantes, à l’heure du NIDCAP en néonatalogie et du cobbedding pour les jumeaux prématurés. L’étude comparative du CHU montre un réel bénéfice du cobedding, avec une durée d’hospitalisation réduite. Ces conclusions, relayées par CHU Réseau, montrent toute l’importance de ces nouvelles initiatives et ajoutent aux preuves de leur efficacité.

Le NIDCAP (Neonatal Individualized Developemental Care and Assessment Program) qui repose sur une observation du nouveau-né à l'aide d'une grille a pour objectif de réduire le stress du bébé prématuré, en impliquant sa famille. Le programme permet ainsi d'optimiser, grâce à des soins personnalisés qui reposent sur cette observation, le développement neuro-comportemental du bébé. Les parents sont particulièrement impliqués et associés à la prise en charge du nourrisson, selon leur disponibilité.


Le cobedding, à ne pas confondre avec le co-sleeping, consiste à coucher deux jumeaux au sein d'un incubateur unique pour maintenir les liens développés in utero.

Une méta-analyse publiée dans Pediatrics suggère les bénéfices physiologiques et psychologiques de ce mode de couchage. L'analyse cite, en particulier, la stabilisation des signes vitaux et une meilleure régulation de la température du corps, une croissance et un développement favorisés, un gain pondéral plus important, une diminution du nombre d'épisodes d'apnée et un sommeil moins agité. L'examen souligne aussi une diminution de la durée de l'hospitalisation, un retour plus facile à la maison et une diminution des hospitalisations. Mais d'autres études n'aboutissent pas à des bénéfices significatifs…Ainsi, une revue Cochrane de 2012 n'identifie aucun bénéfice après examen de 5 études et juge les preuves concernant les bénéfices et les risques du partage de lit pour les jumeaux prématurés insuffisantes pour établir une recommandation en pratique clinique. L'analyse précise, sur le plan du sommeil, que les jumeaux en cobedding passent plus de temps à pleurer, mais passent également plus de temps à dormir tranquillement…. Enfin, l'étude souligne la nécessité de faire des recherches sur les éventuels dangers du cobedding, en particulier sur le risque d'infections et les erreurs de médicaments.

Un bilan positif du cobedding au CHU de Nantes : Cette étude du CHU de Nantes menée sur 15 paires de jumeaux pris en charge en cobedding et 17 pris en charge en incubateurs séparés conclut, quant à elle, au réel bénéfice du cobedding, avec notamment une durée d'hospitalisation significativement réduite.
Face à aux conclusions contradictoires, il serait donc intéressant de mener de nouvelles recherches longitudinales, de plus large envergure, pour valider sur le long terme, voire cibler au mieux ce mode de prise en charge.

Autres actualités sur le même thème

Pages