Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉCLIN COGNITIF: Le régime méditerranéen nourrit aussi la capacité cérébrale

Actualité publiée il y a 4 années 5 mois 4 jours
JAMA

Près de la moitié des personnes atteintes de déficience cognitive légère développera une démence au cours des 3 années qui suivent. Connaître les facteurs modifiables de mode de vie capables de prévenir le déclin cognitif voire d’améliorer la capacité cognitive est primordiale. Parmi ces facteurs, un facteur souvent évoqué, le régime méditerranéen, est à nouveau plébiscité par cette étude publiée dans le JAMA. Mais à une condition, l’agrémenter de noix et d'huile d'olive extra vierge, des nutriments riches en antioxydants.

Plus varié et équilibré est le régime alimentaire, plus réduit est le risque de déclin cognitif, vient de confirmer une autre étude, de l'Université Mc Master (Canada), publiée dans Neurology, rappelant l'importance de la nutrition pour la santé du cerveau. Il est vrai que le régime méditerranéen, caractérisé par une consommation élevée de légumes, fruits, noix, légumineuses (comme les pois, fèves et lentilles), de céréales (principalement non raffinées), d'huile d'olive vs une faible consommation de graisses saturées grâce est largement reconnu comme équilibré et bénéfique pour la santé. Cependant, si de nouvelles preuves suggèrent des associations entre les habitudes alimentaires et les performances cognitives, les bénéfices directs du régime méditerranéen sur la capacité cognitive restent discutés. Une récente étude publiée également dans la revue Neurology s'est ainsi interrogée sur sa capacité à réduire le risque de passer d'une déficience cognitive légère à la démence.


Ici, les chercheurs d'Instituts de Barcelone et de Madrid ont comparé les effets cognitifs d'un régime méditerranéen complété avec de l'huile d'olive ou des noix avec un régime témoin allégé en graisses, chez 447 volontaires, âgés en moyenne de 67 ans, sains sur le plan cognitif mais à risque cardiovasculaire élevé. Les participants ont reçu soit un régime méditerranéen avec un litre d'huile d'olive vierge extra par semaine (n=155), soit un régime méditerranéen avec 30 grammes par jour d'un mélange de noix, noisettes et amandes (n=147), soit le régime témoin (n=145).

Les capacités cognitives des participants ont été évaluées par tests, régulièrement, sur une durée de 4 ans.

37 cas de déficience cognitive légère ont été diagnostiqués durant l'étude, avec une incidence de,

· 13,4% dans le groupe « régime méditerranéen avec huile d'olive;

· 7,1% dans le groupe « régime méditerranéen avec noix;

· 12,6% dans le groupe témoin.

L'étude révèle plus largement que tous les participants du groupe témoin ont connu une diminution significative de toutes les composantes de la fonction cognitive. En comparaison avec ce groupe,

· le régime méditerranéen + noix est associé à une amélioration significative de la mémoire,

· le régime méditerranéen + huile d'olive, à une amélioration significative globale des fonctions cognitives.

Les personnes plus âgées pourraient ainsi maintenir voire améliorer leurs ressources cognitives en adhérant au régime méditerranéen complété avec de l'huile d'olive ou des noix. Les chercheurs suggèrent même que ce régime alimentaire peut contrer le déclin cognitif lié à l'âge. Un facteur de mode de vie, multi-bénéfices pour la santé, précieux en regard de l'absence de traitements efficaces contre la démence.

Source: JAMA May 11, 2015 doi:10.1001/jamainternmed.2015.1668 Mediterranean Diet and Age-Related Cognitive Decline

Lire aussi: DÉCLIN COGNITIF: Une bonne alimentation régénère aussi les neurones

Plus de 25 études sur le Régime méditerranéen

Autres actualités sur le même thème