Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉVELOPPEMENT: La mobilité du regard révèle la capacité d'apprentissage

Actualité publiée il y a 4 années 7 mois 1 semaine
Developmental Neuropsychology

L'apprentissage -ici des langues-, passe chez le petit enfant, par l’interaction avec l’adulte plutôt que par l’écoute passive d’un enregistrement vidéo ou audio. Si cette condition est bien connue et reconnue, cette étude de l’Université de Washington démontre pour la première fois qu'un comportement social précoce -ici le déplacement et l’acuité du regard- est spécifiquement lié à la capacité d’apprentissage du nourrisson.


L'expérience a été menée sur 17 bébés âgés de 9,5 mois, de foyers anglophones, qui ont assisté à des séances d'apprentissage d'une seconde langue étrangère, l'espagnol. Pendant 4 semaines, les nourrissons ont interagi avec un tuteur pendant 12 séances de 25 minutes. Les tuteurs racontaient des histoires, parlaient et jouaient, en parlant espagnol. Au début et à la fin de la période de 4 semaines, les chercheurs ont compté combien de fois les enfants avaient déplacé leur regard, du tuteur aux jouets, montrés par le tuteur. Une fois l'apprentissage achevé, les chercheurs ont testé les bébés en laboratoire pour évaluer leur apprentissage de l'espagnol. Ce niveau était mesuré par les réponses cérébrales des bébés à des sons en anglais et en espagnol observées par électroencéphalographie (EEG).

Les résultats montrent que plus le regard des bébés est mobile et « alerte » durant les séances d'apprentissage, plus les réponses cérébrales aux sons de la langue espagnole sont élevées, mieux l'apprentissage a réussi.

Le regard, une marque d'attention : L'étude fournit la preuve de l'importance des compétences sociales des enfants en bas âge dans l'apprentissage d'une nouvelle langue, mais probablement dans d'autres apprentissages. Ainsi, si le déplacement du regard est associé à vocabulaire plus riche à l'âge préscolaire, ce comportement joue déjà un rôle clé à un âge bien plus précoce. « L'engagement social des jeunes enfants contribue à leur propre apprentissage des langues, ils ne sont pas simplement les auditeurs passifs de la langue, ils accordent toute leur attention, montrent aux parents ou au tuteur qu'ils sont prêts à apprendre. Un plus pour l'apprentissage ».

Enfin, plus largement, ces moments d'attention visuelle partagée développent l'interaction avec l'éducateur, les parents, puis l'entourage et « construisent » le cerveau social du bébé.

Source: Developmental Neuropsychology 15 Jul 2015 DOI:10.1080/87565641.2015.1014487 Social Interaction in Infants' Learning of Second-Language Phonetics: An Exploration of Brain–Behavior Relations

Plus de 50 études sur le Développement de l'Enfant

Accéder aux Dossiers de Fond de l'Espace Connaissance du site, sur le développement de l'Enfant, si vous êtes membre de la Communauté et si vous vous identifiez.

Autres actualités sur le même thème