Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉVELOPPEMENT: Les enfants doivent-ils apprendre 2 langues de front? Pas sûr

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 2 semaines
Child Development

Apprentissage plus lent de chacune des langues lorsqu’il en apprend deux à la fois, c’est un avis mitigé qui transparaît de cette étude menée par l'Université York à Toronto et publiée dans la revue Child Development sur le bilinguisme de l'enfant. Cette étude, parmi les rares à avoir examiné l’impact du bilinguisme sur le développement de l’Enfant, laisse percevoir néanmoins une capacité d’exécution supérieure chez les petits bilingues.

Ce sont des différences dans le développement même des compétences linguistiques et cognitives qui sont la première conséquence du bilinguisme, ou non, de l'enfant. Ces différences soulignent les auteurs, dont Ellen Bialystok, professeur de recherche en psychologie à l'Université York, apparaissent dès les premières années d'école. · L'acquisition de chaque langue sera plus lente chez les enfants « bilingues » que chez les enfants qui ne parlent que leur langue maternelle. Dans ce sens, une étude récente publiée dans les PNAS avait montré la persistance de la lecture labiale du petit enfant, dans le cas d'un discours en langue étrangère, suggérant alors le retour de l'enfant à un apprentissage au départ de la langue. · Les enfants bilingues suivront un meilleur développement métalinguistique, c'est-à-dire acquerront une compréhension plus profonde de la structure de la langue importante pour l'alphabétisation. · Ils présentent également une meilleure capacité d'exécution –mesurée ici à l'aide de tests- qui traduit également une capacité plus élevée d'attention et de concentration.


Mais le bilinguisme est trop souvent lié à d'autres facteurs confondants comme des facteurs culturels, socioéconomiques, à une histoire d'immigration, qu'il reste difficile de faire la part des choses entre tous ces facteurs sur ces compétences particulières. Alors, pour pouvoir déterminer quels effets peuvent être directement associés au bilinguisme, ces chercheurs ont mené la comparaison entre plus de 100 enfants âgés de 6 ans, ayant des statuts socio-économiques similaires, dont certains monolingues et d'autres bilingues. Plusieurs bilinguismes étaient représentés dans l'échantillon, chinois-anglais, français-anglais et espagnol-anglais. Les chercheurs ont mené 3 tests pour mesurer le développement verbal et non verbal (exécutif).
On ne peut conclure que les enfants bilingues seront « meilleurs en langues » : Les enfants bilingues diffèrent des monolingues dans le degré de pratique des langues, leur contexte culturel, leur éventuel antécédent histoire d'immigration et pour la langue de scolarisation. Cependant, sur une tâche de contrôle exécutif de classement d'images, tous les groupes bilingues surpassent les monolingues, quelles que soient les différences sur les facteurs collatéraux. En revanche, la meilleure performance sur les tests de langage mêmes est réalisée par les enfants bilingues dont la langue d'enseignement était le même que la langue du test et dont les deux langues ont le plus de similitudes. Les performances sur des tâches linguistiques sont donc dépendantes de l'expérience du bilinguisme mais on ne peut, selon les conclusions de cette étude, dire tout simplement que les enfants qui apprennent 2 langues en même temps seront forcément « meilleurs en langues ».

Source: Child Development DOI: 10.1111/j.1467-8624.2011.01707.x « Bilingual Effects on Cognitive and Linguistic Development: Role of Language, Cultural Background, and Education (pages 413–422)” (Visuel © zphoto - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur le Langage

Lire aussi : LANGAGE : Attention, bébé sait lire sur vos lèvres! -


Interstitiel escarre

Autres actualités sur le même thème

Pages


Interstitiel escarre