Vous recherchez une actualité
Actualités

DIABÈTE de type 2: Un nouveau médicament pour le contrôle de la glycémie et du poids

Actualité publiée il y a 6 années 11 mois 3 semaines
Diabetes Care

Cette étude, financée par le laboratoire Boehringer Ingelheim et publiée dans Diabetes Care, une revue de l’American Diabetes Association (ADA) montre qu’un médicament expérimental, l’empagliflozine en combinaison avec la metformine permet une réduction significative de la glycémie et du poids corporel chez les patients atteints de diabète de type 2. Ces conclusions obtenues chez des patients au contrôle glycémique insuffisant, suggèrent le recours au médicament, en troisième intention, comme traitement d’appoint à la metformine et à l’association metformine et sulfonylurée.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

L'empagliflozine, un inhibiteur du co-transporteur de sodium-glucose 2 (SGLT2) expérimental, a déjà fait l'objet d'essais cliniques de Phase III par le laboratoire. Son principe augmente l'excrétion du glucose dans les urines et abaisse le taux de glucose indépendamment de la fonction des cellules bêta.


Des améliorations : A 6 mois, les patients recevant 10 ou 25 mg par jour d'empagliflozine en plus de l'association de metformine et de sulfonylurée présentent

· une réduction de l'hémoglobine glyquée (fraction HbA1c) de 0,82% vs 0,17% placebo

· une perte de poids de 2,1 à 2,4 kg vs 0,4 kg si placebo.

- Un nombre significativement plus élevé de patients recevant l'empagliflozine ont perdu ainsi plus de 5% de leur poids corporel.

- 27,6% des patients recevant 10 mg d'empagliflozine ont perdu 5% ou plus de leur poids corporel,

- 23,6% des patients recevant 25 mg d'empagliflozine ont perdu 5% ou plus de leur poids corporel, vs 5,8% pour le groupe placebo,

· une pression artérielle systolique réduite de 4,1 mm Hg dans le groupe 10 mg et de 3,5 mm Hg dans le groupe 25 mg vs 1,4 mm Hg pour le groupe placebo.

Des effets indésirables,

· liés à l'hypoglycémie ont été constatés chez 16,1% des patients du groupe 10 mg et chez 11,5% du groupe 25 mg vs 8,4% pour le groupe placebo,

· liés à des infections urinaires, généralement modérées, ont été constatés chez 10,3% du groupe 10 mg, 8,3% du groupe 25 mg vs 8% pour le groupe placebo.

· Un décès a également été constaté au sein du groupe 10 mg, par infarctus du myocarde mas non lié au traitement, précisent les auteurs.

Les auteurs concluent à des améliorations significatives dans le contrôle de la glycémie, du poids corporel et de la pression artérielle justifiant d'envisager l'empagliflozine comme un traitement de troisième intention chez les patients dont la glycémie reste incontrôlée.


Source:
Diabetes Care August 20, 2013, doi: 10.2337/dc12-2673 Empagliflozin As Add-on to Metformin Plus Sulfonylurea in Patients With Type 2 Diabetes (Visuel ADA)

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Diabète et insulinothérapie : Tout savoir sur les types 1 et 2

Le diabète, une priorité de santé publique

Autres actualités sur le même thème