Vous recherchez une actualité
Actualités

EXERCICE: Protéine, Résistance, Intervalle, Stretching et Endurance, 5 principes pour l'optimiser

Actualité publiée il y a 6 années 4 semaines 20 heures
Journal of Applied Physiology

PRISE, c’est l’acronyme qui résume et permet de mémoriser les bons principes d’un programme d’exercice: P pour protéine, R pour résistance, I pour intervalle, S pour souplesse (ou stretching), et E pour endurance. 5 principes, de qualité et non de quantité pour l’exercice physique et le régime alimentaire, suggérés comme basiques pour diminuer l’adiposité totale et abdominale, augmenter la masse musculaire, atteindre et se maintenir à un niveau optimal de pression artérielle, de glycémie et d’insuline. Des conclusions présentées par une équipe du Skidmore College (NY) dans le Journal of Applied Physiology.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Le Dr Arciero, un expert du métabolisme, membre de l'American Heart Association (AHA), de l'American College of Sports Medicine et de l'Obesity Society, rapporte ici les bénéfices d'un programme multidimensionnel, PRISE, qui inclut la pratique d'exercices de résistance, de sprint par intervalles, d'étirements (dont le yoga), d'endurance, avec, en complément un « soupçon » de protéines consommées régulièrement tout au long de la journée.


L'étude a été menée auprès de 36 femmes et 21 hommes, âgés de 35 à 57 ans, qui pratiquaient moins d'1 heure d'exercice par semaine, n'avaient pratiqué aucun exercice de résistance au cours des 10 dernières années, étaient obèses ou en surpoids, avec un IMC moyen >28 et un % de masse grasse >36. Les participants ont été répartis pour 16 semaines en 3 groupes,

· un groupe « sédentaire »,

· un groupe « exercices de résistance (lever de poids) intenses », 4 fois par semaine,

· un groupe « exercices de résistance, de sprint et d'étirements dirigés par un instructeur de yoga et endurance ».

Tous les groupes ont consommé la même quantité de protéines de lactosérum soit 60 grammes par jour.

- Si tous les groupes présentent des améliorations, le programme multidimensionnel entraîne une amélioration plus importante des facteurs de santé, dont la réduction de poids corporel, de masse adipeuse totale et abdominale, de tour de taille, de glycémie et d'augmentation de la masse musculaire.

- L'autre conclusion, vérifiée chez le groupe « sédentaire » est l'effet bénéfique des protéines (apport de 35% de l'apport alimentaire) sur la diminution de la graisse totale et abdominale.

La leçon de l'étude est donc la pratique d'un exercice physique diversifié comportant un peu de résistance, d'endurance, de vitesse et d'étirement. L'accent doit être mis sur la qualité et non la quantité, conclut l'auteur. Son objectif, communiquer simplement ces principes d'exercice et d'alimentation au public, de manière à l'aider à les comprendre et à les intégrer au quotidien. « Je voulais tester un protocole d'exercice avec un volet nutritionnel, simple et compréhensible pour tous. En suivant les principes de PRISE, vous mettez toutes les chances de votre côté pour atteindre une santé optimale ».

Source: Journal of Applied Physiology 15 May 2014 Vol. no. DOI: 10.1152/japplphysiol.00152.2014 Timed-daily Ingestion of Whey Protein and Exercise Training Reduces Visceral Adipose Tissue Mass and Improves Insulin Resistance: The PRISE Study

Pour en savoir plus sur les bénéfices de l'Exercice physique

Autres actualités sur le même thème