Vous recherchez une actualité
Actualités

FAST FOOD: Associé aussi à de moins bons résultats scolaires!

Actualité publiée il y a 4 années 8 mois 6 jours
Clinical Pediatrics

La consommation de fast-food à 10-11 ans associée à un moins bon niveau scolaire à 13-14 ans et indépendamment d’autres facteurs pouvant expliquer de moins bons résultats scolaires, l’association est bien là, selon cette étude de l’Ohio State University. D’autant que l’importance de la consommation de fast food semble presque expliquer ici la baisse de niveau scolaire. Ces conclusions, présentées dans la revue Clinical Pediatrics, ajoutent aux effets néfastes des régimes riches en acides gras saturés et en sucre, y compris sur l’apprentissage et la mémoire.

Car les chercheurs constatent que plus les enfants mangent au fast-food en « grade 5 » (10-11 ans), moins ils progressent en lecture, en mathématiques, et moins leurs résultats aux tests de science sont élevés en grade 8 (13-14 ans) et jusqu'à 20% inférieurs à la moyenne des autres enfants.


Kelly Purtell, professeur de Sciences humaines et auteur principal de l'étude rappelle que si les preuves sont innombrables sur le lien entre la consommation de fast food et l'obésité, son étude suggère que ce type d'alimentation pourrait nuire à l'apprentissage des enfants. L'équipe a travaillé à partir des données de 11 740 étudiants participant à la Early Childhood Longitudinal Study-Kindergarten Cohort, une étude nationale représentative commencée à la maternelle en 1998-1999.

Les participants ont passé des tests de lecture, de maths et de science en 5è et 8è. Ils ont également renseigné leur régime alimentaire en 5è.

L'analyse montre, tout d'abord, que la consommation de fast-food est en général assez élevée chez les jeunes (américains) :

· moins d'un jeune sur 3 n'y a pas eu recours au moins une fois au cours de la semaine précédente.

· 10% déclarent en consommer tous les jours,

· 10% 4 à 6 fois par semaine,

· un peu plus de la moitié, 1 à 3 fois au cours de la semaine précédente.

Or, les enfants qui en consomment 4 à 6 fois par semaine ou tous les jours ont des résultats bien inférieurs dans les matières, vs les enfants qui n'en consomment pas du tout. Même les enfants qui en consomment 1 à 3 fois par semaine montrent des progrès scolaires inférieurs mais dans une matière en particulier, les maths.

Les chercheurs restent indulgents ! « On ne dit pas aux parents de ne jamais emmener leur enfants au fast food mais nos résultats suggèrent que la consommation de fast-food doit être limitée ».

Car les chercheurs expliquent avoir été « aussi loin que possible » dans la prise en compte des facteurs de confusion possibles. Mais leurs conclusions tiennent même après prise en compte de multiples autres facteurs qui pourraient également intervenir dans cette association, dont le travail à la maison, le temps d'écran, le statut socio-économique, le lieu de résidence ou les caractéristiques de la famille.

Certes, l'étude ne prouve pas la relation de cause à effet, cependant le contrôle rigoureux des autres facteurs possibles, laisse entendre, au moins pour les auteurs, que la restauration rapide explique, même partiellement, certaines des différences de résultats scolaires. L'étude n'explique pas non plus pourquoi mais de précédentes recherches ont établi que le fast food manque de certains nutriments, notamment de fer, un nutriment clé dans le développement cognitif. En outre, les régimes riches en acides gras saturés et en sucre sont déjà documentés comme perturbants les processus de mémoire et d'apprentissage immédiats.

Source: Clinical Pediatrics December 5, 2014, doi: 10.1177/0009922814561742 Fast Food Consumption and Academic Growth in Late Childhood (Visuel dossier Santé log@Fotolia)

Plus d'études sur Fast food et santé

Accéder à nos dossiers- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Autres actualités sur le même thème