Vous recherchez une actualité
Actualités

FIV : Le test qui sélectionne les meilleurs ovules ou embryons

Actualité publiée il y a 9 années 11 mois 4 semaines
American Society for Reproductive Medicine

C’est un test qui permet de sélectionner les meilleurs ovules ou embryons pour la FIV et donc d’optimiser considérablement les chances d'une femme d'avoir un bébé en bonne santé. Cette recherche présentée mi-octobre à la Conférence annuelle de l'American Society for Reproductive Medicine et retranscrite par les medias britanniques et par le National Health Institute (NHS), annonce la disponibilité d’un tel test de chances de succès d’une FIV d'ici quelques mois.

Cette nouvelle technique examine simultanément les divers aspects de l'embryon ou de l'ADN de l'ovule et associe ces données aux chances de grossesse réussie. Car dans cette recherche, les chercheurs se montrent en mesure de mesurer des séquences d'ADN et de vérifier , dans le même temps, que les cellules possèdent le nombre approprié de chromosomes, le tout avec une précision similaire à celle de tests existants qui mesurent ces données séparément.


Bien que très prometteuse, cette technique n'a pas encore été validée par essai clinique et sa capacité à améliorer le taux de succès des FIV doit encore être confirmée. Par ailleurs, les auteurs précisent que d'autres facteurs qui contribuent au succès ou à l'échec d'une FIV et ne pourraient être détectés par ce test, comme par exemple, et entre autres facteurs, la santé de la mère ou des événements pendant la grossesse.

Une méthode qui détecte les anomalies fréquentes dans les embryons: Menée par des chercheurs de l'Université d'Oxford en laboratoire, cette recherche a permis de développer une méthode pour détecter les anomalies fréquentes dans les embryons développés par FIV qui réduisent les chances de l'embryon de pouvoir s'implanter puis se développer en un fœtus sain dans l'utérus de la mère. Les chercheurs rappellent, qu'au Royaume-Uni, seul un ou deux embryons sont implantés lors de chaque FIV pour éviter les risques de grossesses multiples. Les chercheurs expliquent que pour maximiser les taux de succès des FIV, il est essentiel que l'embryon le plus sain soit identifié et transféré en priorité dans l'utérus de la mère. Ils ajoutent que des améliorations pourraient encore être apportées aux techniques actuelles pour améliorer les chances de grossesses réussies et saines.

Une puce qui mesure simultanément l'activité de nombreux gènes: Les chercheurs ont développé une «puce», une petite surface solide sur laquelle des milliers de minuscules sections d'ADN sont placées. Cette technique est couramment utilisée pour permettre aux scientifiques de mesurer l'activité simultanée de nombreux gènes. Cette puce leur a permis d'examiner les séquences d'ADN ou leurs anomalies, de détecter les caractéristiques des chromosomes, le nombre de mitochondries des cellules, des embryons testés. Cela sur 3 types/niveaux d'organismes (les organismes polaires présents dans les cellules de l'œuf, les blastomères ou cellules produites par la division de l'œuf après la fécondation et les cellules situées à l'extérieur des cellules de l'embryon, cinq à six jours après la fécondation).

94% de taux de sensibilité: La technique de test « puce » développée par ces chercheurs est parvenue à identifier 226 des 240 cas présentant un nombre incorrect de chromosomes et la quantification de la taille des télomères et des mitochondries s'est avérée, dans 100% des cas en accord avec les autres techniques génétiques établies. Les chercheurs constatent également un déficit de mitochondries dans les échantillons qui possèdent un nombre incorrect de chromosomes.

Les chercheurs présentent donc ce test comme un outil facile à utiliser pour l'analyse simultanée de multiples aspects de l'ovule et de l'embryon. Ils soulignent également l'intérêt de cet outil pour la recherche, qui permettrait aux scientifiques d'examiner différents aspects du développement des cellules de l'embryon de manière simultanée.

Source: The Guardian, October 18 2011 Embryo 'health check' could increase pregnancy rates in IVF.

Accéder à toutes nos actualités sur la FIV

Lire aussi: FIV: Une nouvelle technique pour améliorer les chances de succès ? -

Autres actualités sur le même thème