Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE: Le Yoga prénatal contre la dépression et pour la parentalité

Actualité publiée il y a 8 années 6 jours 17 heures
Complementary Therapies in Clinical Practice

Une étude qui fait à nouveau référence au « mindfulness » ou pleine conscience, mais cette fois sur la pratique du yoga chez les femmes enceintes. Ce yoga prénatal « en pleine conscience » peut aider les femmes à faire face à la déprime et favoriser le développement prénatal des liens mère-enfant, selon ces chercheurs de l’Université du Michigan (UOFM). Des conclusions publiées dans l’édition en ligne du 22 juillet de la revue Complementary Therapies in Clinical Practice qui ouvrent une alternative non pharmacologique aux troubles de la santé mentale périnatale. Selon les auteurs, une future maman sur 5 souffrirait de dépression majeure. Or le yoga, qui a déjà démontré ses propriétés anti-stress pourrait contribuer à effacer ces symptômes. En effet, dans cette étude, les femmes enceintes qui ont été identifiées comme à risque de troubles psychiatriques et qui ont suivi un programme de yoga « en pleine conscience » de 10 semaines ont vu une réduction significative de leurs symptômes dépressifs. Ces mères ont également signalé un fort attachement à leurs bébés encore in utero.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Le yoga peut être une alternative efficace : « Nous entendons parler de femmes enceintes qui tentent la pratique du yoga pour réduire leur stress, mais nous manquions de données d'efficacité », explique l'auteur principal, le Dr Maria Muzik, professeur adjoint de psychiatrie et chercheur adjoint au Center for Human Growth and Development de l'UOFM. «Notre travail apporte les premières preuves que le yoga peut être une alternative efficace au traitement pharmacologique de la dépression et du stress pour les femmes enceintes ».


Le développement d'alternatives non pharmacologiques s'impose: La prévalence des troubles de la santé mentale durant la grossesse, dont la dépression et l'anxiété, est en augmentation. Les changements hormonaux, la prédisposition génétique et des facteurs sociaux ont déjà ouvert une voie de détection de l'irritabilité persistante et de l'incapacité à faire face au stress chez les futures mamans. Lorsqu'ils ne sont pas pris en charge, ces symptômes peuvent entraîner des risques de santé majeurs à la fois pour la mère et son enfant, dont un poids insuffisant de naissance, la pré-éclampsie, la prématurité et des troubles de la parentalité. Jusqu'ici, si les antidépresseurs ont prouvé leur efficacité, des études montrent que de nombreuses femmes enceintes hésitent à prendre ces médicaments dans un souci de sécurité pour leur enfant. Peu de femmes souffrant de troubles de la santé périnatale reçoivent un traitement, ce qui les expose, elles et leurs enfants au risque de maladie psychiatrique durant cette période de vulnérabilité extrême.

Les futures mamans se déclarent plus à l'aise avec les traitements « alternatifs », dont la phytothérapie, les techniques de relaxation et le travail en coordination sur le corps et l'esprit. Le yoga en pleine conscience qui va combiner la méditation avec des figures physiques d'avère être, justement, une méthode efficace pour combattre le stress et stimuler l'énergie, aussi chez les futures mamans. Ainsi, dans cette recherche, les femmes qui montraient des signes de dépression, à 12 à 26 semaines de grossesse ont participé à 90 minutes de séances de yoga par semaine comprenant « la pleine conscience » de leur corps en état de grossesse et de ses modifications pour le bon développement de l'enfant. Ces femmes déclarent, à l'issue du programme un sentiment de capacité et de positivité face à leur grossesse et leurs symptômes de dépression sont significativement réduits.

Source: Complementary Therapies in Clinical Practice, online July, 2012. doi.org/10.1016/j.ctcp.2012.06.006.“Mindfulness yoga during pregnancy for psychiatrically at-risk women: Preliminary results from a pilot feasibility study,” (Visuel UOFM)

Lire aussi: La SOLITUDE a aussi son traitement, la méditation en pleine conscience

Accéder aux dernières actualités sur le Yoga

Autres actualités sur le même thème