Vous recherchez une actualité
Actualités

HANDICAP et FORMATION: Les engagements des deux candidats à la Présidentielle

Actualité publiée il y a 7 années 5 mois 4 semaines
FNASEPH

La Fédération des familles pour le droit des jeunes handicapés à grandir en société (FNASEPH) nous propose une synthèse des positions des deux candidats à la Présidentielle, François Hollande et Nicolas Sarkozy. Des engagements sur les thèmes de la formation des enseignants, l’accompagnement scolaire ou encore l’accès aux études supérieures, sur lesquels la FNASEPH se déclare prête à travailler avec le prochain gouvernement, dès le mois de juin prochain, afin de préparer au mieux la prochaine rentrée scolaire des jeunes handicapés.


La FNASEPH avait organisé le premier « Grenelle du parcours scolaire social et formation professionnelle des jeunes handicapés » en janvier 2012, dont avaient été issues plusieurs

Propositions, dont:

- l'harmonisation des procédures et des pratiques ;

- un véritable accès à l'enseignement et à la formation professionnelle pour tous ;

- une véritable égalité des chances devant l'emploi ;

- la mise en place d'un accompagnement pérenne et de qualité.

Dans son communiqué, la FNASEPH rend publics les engagements pris par les deux candidats :

· Sur la formation des enseignants

- François Hollande : les enseignants seront formés à l'accueil des jeunes handicapés dès le début de leur carrière, au sein des nouvelles « écoles supérieures de professorat de l'éducation des universités' ». Ce module de formation au handicap sera obligatoire, inscrit dans le cahier des charges des écoles et repris dans un nouveau référentiel métier des enseignants.

- Nicolas Sarkozy : des modules de formation à distance et en ligne seront disponibles dès la rentrée 2012, afin que tout enseignant qui accueille un élève handicapé dans sa classe puisse rapidement prendre connaissance de ses besoins spécifiques et des adaptations pédagogiques nécessaires. Par ailleurs, des formations destinées aux professeurs spécialisés seront organisées.

· L'accompagnement scolaire par les AVS

- François Hollande : Un véritable métier d'accompagnant des jeunes handicapés sera créé, dans un cadre statutaire spécifique à déterminer. Le personnel recevra une formation avant sa prise de poste. Le candidat s'engage à co-construire et contractualiser le référentiel de formation avec les associations et en particulier avec la FNASEPH. L'engagement pris pour la rentrée scolaire 2012 est de faire évoluer l'existant pour aller vers un seul statut d'accompagnant, en transformant les emplois aidés d'AVS actuels en emplois d'« Assistants éducation auxiliaires de vie scolaire individuels ». Ce nouveau statut devrait permettre de répondre aux besoins correspondants aux différents temps de vie de l'enfant et de l'adolescent, dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. Une partie des 60.000 emplois créés dans l'Education sera consacrée à l'accompagnement scolaire des jeunes handicapés.

- Nicolas Sarkozy : Les AVS actuellement en contrats aidés seront progressivement remplacés par des Assistants de scolarisation, mieux formés, mieux rémunérés et bénéficiant de contrats de 6 ans avec des perspectives de carrière. D'ici 2013, 7.200 Assistants de scolarisation seront recrutés. Tous auront reçu 60 heures de formation.

· L'accompagnement dans tous les temps de vie de l'enfant

- François Hollande : Il faut un seul statut d'accompagnant individuel pour tous les temps de vie. La continuité d'accompagnement sur tous les temps de vie de l'enfant handicapé mérite un métier qui puisse s'exercer pleinement, sur tous les lieux de vie, si nécessaire. Nous nous appuierons sur l'expertise des associations, que nous souhaitons valoriser pleinement.

- Nicolas Sarkozy : Dans tous les départements, des services d'accompagnement scolaire, social et professionnel seront créés qui permettront de décloisonner l'accompagnement des enfants entre l'école et ses autres lieux de vie, ainsi que celui des étudiants ou des jeunes adultes entre université ou lieu de travail, et lieu de vie. Nous nous appuierons pour cela sur les expériences concluantes réalisées dans certains départements.

· Les études supérieures

- François Hollande : L'AGEFIPH doit revenir sur sa décision de ne plus financer l'accompagnement vers l'emploi des étudiants handicapés, afin de renverser la logique et de prendre en charge le plus en amont possible l'orientation et l‘accompagnement vers l'emploi des jeunes handicapés.

- Nicolas Sarkozy : plus de transparence dans l'information sur l'orientation des jeunes lycéens handicapés. Les étudiants handicapés sont trop peu nombreux à poursuivre dans le troisième cycle universitaire. Le gouvernement poursuivra le développement des formations en alternance – notamment en apprentissage – et favorisera les liens entre les entreprises et les filières de formation.

Autres actualités sur le même thème