Vous recherchez une actualité
Actualités

HANDICAP: L'accès aux soins avant la motivation économique

Actualité publiée il y a 6 années 4 mois 2 semaines
Ministère de la Santé

La qualité de la prise en charge des personnes handicapées avant la motivation économique, c’est la ligne annoncée par la Ministre de la Santé, à la remise du rapport « Un parcours de soins et de santé sans rupture d’accompagnement » remis aujourd’hui par Pascal Jacob, Président de Handidactique. Des mesures sont proposées qui devraient être discutées au prochain Comité interministériel.

Après consultation des représentants de l'ensemble des acteurs, le rapport donne des objectifs et fait des propositions issues des bonnes pratiques de terrain qui couvrent les personnes handicapées, mais aussi leur entourage et les professionnels qui les soignent et les accompagnent.


Les objectifs quantifiés de qualité et de santé publique définis, qui prennent en compte l'amélioration de l'espérance de vie des personnes handicapées, comportent,

· la réduction de 50% des hospitalisations urgentes liées à une dégradation progressive de l'état de santé en raison de l'absence de suivi médical,

· la réduction de 50% des déplacements,

· la réduction des examens inutiles,

· la réduction de 50% des traitements inutiles ou « iatrogénie médicamenteuse »,

· la réduction de 90% des escarres chirurgicales de la personne lésée médullaire.

12 recommandations :

1. la formation et la sensibilisation des soignants au handicap, dont en formation initiale dans les cursus médical, paramédical, social en y associant des personnes en situation de handicap,

2. un soutien des aidants afin de leur permettre d'assurer leur mission d'accompagnement dans de meilleures conditions,

3. le développement de stratégies de prévention, spécifiques au handicap qui entraîne ses propres comorbidités,

4. une amélioration de la coordination et coopération des acteurs autour du handicap, avec l'objectif de parvenir à une prise en charge homogène sur l'ensemble du territoire,

5. un meilleur suivi de l'information médicale et du parcours de soin de la personne handicapée, grâce au carnet de santé informatisé,

6. l'accès facilité à une fin de vie à domicile, et donc le développement de la HAD,

7. le développement des équipes mobiles d'urgence pluridisciplinaires et territorialisées pour une prise en charge en urgence facilitée,

8. la création d'un « Réseau intégration handicap », déjà expérimenté dans certains départements permettant aux personnes handicapées elles-mêmes, à leurs familles et aux professionnels de santé d'accéder à une ressource experte concernant les questions de santé,

9. l'élargissement des critères d'accessibilité, y compris au sein des cabinets libéraux,

10. favoriser une prise charge la plus précoce possible, grâce à la prévention et l'éducation à la santé, et l'éducation thérapeutique.

11. la réévaluation de la tarification, en ré-analysant les besoins pour répondre aux actions d'accueil, à la communication, aux temps de préparation et de soins et aux équipements spécifiques à la prise en charge de la personne handicapée,

12. enfin, le développement de la recherche, à la fois sur le soin et l'environnement de vie.

«Chacun doit prendre sa part de responsabilité, sous l'impulsion des pouvoirs publics, dans cet important combat pour l'accès de tous aux soins. Plus qu'une question de santé publique, c'est une question d'égalité », a déclaré Marisol Touraine. Donc, à ce stade, un état des lieux et des mesures à prendre pour améliorer l'accès aux soins et à la santé des personnes handicapées.

Autres actualités sur le même thème