Vous recherchez une actualité
Actualités

INCONTINENCE féminine: Comment la gérer, une approche en 2 consultations

Actualité publiée il y a 5 années 6 mois 3 semaines
Journal of Family Practice

Des interventions simples basées sur quelques consultations seulement en soins primaires peuvent déjà fortement atténuer le ressenti par la patiente d’une gêne et d’une baisse de qualité de vie causés par les fuites urinaires. Ces recommandations simples publiées par des chercheurs de l’Université du Michigan dans le Journal of Family Practice seront d’une grande aide aussi pour l’entourage, les aidants familiaux et les médecins de famille pour évaluer et gérer au quotidien l'incontinence urinaire féminine d’un patient ou d’un proche.

Les auteurs rappellent que l'incontinence urinaire est fréquente chez les femmes et que sa prévalence augmente avec l'âge. Ainsi, 10% à 40% des femmes de plus de 18 ans selon les situations de vie et une femme sur 2 âgée de 50 ans et plus, vit avec une incontinence urinaire. Malgré cette prévalence croissante, de nombreuses femmes n'osent toujours pas soulever la question avec leur médecin. L'entourage proche ou l'aidant familial sera souvent le premier interlocuteur. Il peut être tentant alors, expliquent les auteurs, de minimiser le problème. Cependant cette stratégie qui propose une évaluation de l'incontinence sur 2 consultations permet d'accorder à « l'incontinence urinaire de la patiente » toute l'attention et les soins nécessaires. C'est en effet un guide étape par étape d'évaluation des fuites urinaires, que proposent ici ces experts de l'Université de Michigan Health System afin de pouvoir pleinement prendre en charge l'éventuelle dégradation de la qualité de vie. « Beaucoup de médecins et d'aidants ne réalisent pas que l'incontinence peut parfois se régler avec succès et autrement que par chirurgie ou interventions lourdes et que parfois, des mesures simples peuvent faire la différence pour de nombreuses femmes», explique l'auteur principal, Abigail Lowther, professeur au Département de médecine familiale. Ainsi, il existe des protections absorbantes adaptées comme le nouveau sous-vêtement absorbant TENA Silhouette, conçu et développé pour les femmes, qui garantissent un confort et une discrétion totale. 3 étapes simples pour prendre en charge l'incontinence féminine : · Prélèvement d'un échantillon d'urine, · tenue par la patiente d'un journal de sa consommation de liquides et des mictions, · planification d'une visite de suivi. Ces étapes sont définies par le médecin avec la patiente, voire en présence de l'aidant, lors de la première consultation.


Lors de la seconde consultation, le médecin aura plus d'informations pour une évaluation et un plan de gestion de l'incontinence. Il sera capable de classer le type d'incontinence grâce à des questions sur les facteurs de survenue de fuites, comme la toux, certaines pensées ou certains bruits –comme celui de l'eau qui coule-, sur la rapidité avec laquelle les patientes ont besoin d'uriner et sur les incidents de fuites que la patiente a trouvés les plus troublants. L'histoire des traitements médicamenteux devrait être incluse, avec des informations non seulement sur ​​ce que prend la patiente, mais aussi quand elle prend ses médicaments. Un examen attentif du journal mictionnel fournira des renseignements supplémentaires, y compris la quantité et la qualité de l'apport hydrique (par exemple, la caféine ou alcool), la fréquence urinaire, la quantité et le calendrier. L'objectif pour le médecin est de classer son incontinence par impériosité, en fonction du stress et des situations. Un examen pelvien par le médecin sera peut-être nécessaire.

Quelques exemples de questions :

· Vous-arrive-t-il d'avoir des fuites lorsque vous toussez ou éternuez? (Incontinence d'effort).

· Lorsque la vessie est pleine, devez-vous arrêter tout de suite ce que vous êtes en train de faire ou pouvez-vous attendre un bon moment pour trouver les toilettes ? (Incontinence par impériosité).

· Quelle est la situation la plus troublante pour vous: Une fuite qui se produit lorsque vous toussez ou éternuez ou l'impossibilité d'attendre? (Incontinence mixte).

La continence doit être abordée avec le médecin : L'incontinence urinaire de tous types (incontinence urinaire d'effort, par impériosité, par hyperactivité ou instabilité vésicale ou encore la pollakiurie) peut être un grand bouleversement pour les activités quotidiennes, dégradant la qualité de vie et dans certains cas, le symptôme d'une autre affection médicale sous-jacente. Aujourd'hui de nombreux traitements existent et de larges gammes de protection sont disponibles, avec différents niveaux d'absorptions et dans différentes tailles. C'est pourquoi la continence doit être abordée avec le médecin, et le risque de perte de contrôle de la vessie comme partie intégrante normale du vieillissement.

Source: Journal of Family Practice Managing incontinence: A 2-visit approach (Vignette © Fotolia.com - Adam Borkowski)
Pour en savoir plus sur les Bonnes pratiques de prise en charge de l'Incontinence

Recevoir un échantillon

Accéder au dossier de Santé log « Incontinence, la nécessité d'une prise en charge multidisciplinaire »- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème

Pages