Vous recherchez une actualité
Actualités

L'ALTRUISME? Juste une question de jonction temporo-pariétale

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 5 jours
Neuron

Cette zone du cerveau appelée jonction temporo-pariétale (TPJ) qui se situe à la réunion des lobes temporal and pariétal explique les différences extrêmes d'altruisme d’un individu à l’autre. La taille et l’activité de cette région, également impliquée dans l'empathie, réguleraient notre vision de l’autre selon cette étude publiée dans l’édition du 12 Juillet de la revue Neuron.

La recherche, la première à identifier ce lien entre l'anatomie et l'activité du cerveau et l'altruisme, explique aussi comment les neurones contribuent à conserver la stabilité de notre propension à l'altruisme au fil du temps.


L'auteur principal de l'étude, Ernst Fehr de l'Université de Zurich, explique que le développement de l'altruisme soit par un apprentissage actif, soit par influences sociales passe par des changements dans la structure du cerveau et l'activation de certains neurones, que son étude a pu identifier. Selon l'auteur, les personnes qui excellent spontanément dans la compréhension des intentions et des pensées des autres sont plus altruistes que ceux qui s'efforcent de l'être.

L'importance de la taille et l'activation de la jonction temporo-pariétale (JTP) : Cette capacité de comprendre les perspectives des autres avait déjà été associée à une activité dans la région de la jonction temporo-pariétale (JTP) mais le Dr Fehr montre ici l'importance de la taille et l'activation de la JTP sur les différences individuelles dans l'altruisme. Dans leur étude, les sujets ont subi une analyse d'imagerie cérébrale et ont participé à un jeu dans lequel ils devaient décider comment répartir de l'argent entre eux et des partenaires anonymes. Les sujets qui prenaient les décisions les plus généreuses ont une plus grande JTP dans l'hémisphère droit du cerveau par rapport aux sujets plus avares. Et l'activité de la région apparaît proportionnelle au prix que le sujet est prêt à mettre pour augmenter le paiement du partenaire.

En conclusion, la structure de la JTP prédit fortement le comportement altruiste, tandis que son activité prédit la limite de ce comportement.

Source: Neuron, 12 July 2012 DOI: 10.1016/j.neuron.2012.05.021 « Linking Brain Structure and Activation in Temporoparietal Junction to Explain the Neurobiology of Human Altruism” (visuel © ArVis - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actus en Psycho

Autres actualités sur le même thème