Vous recherchez une actualité
Actualités

Le CANNABIS double le risque d'AVC ?

Actualité publiée il y a 6 années 9 mois 2 semaines
AHA

Cette étude de l’Université d’Auckland (Nouvelle Zélande) suggère un effet néfaste important de la consommation de cannabis. Un risque double d’accident vasculaire et chez les jeunes adultes de surcroît. Cette étude présentée à l'American Stroke Association International Stroke Conference 2013, la première à associer un tel risque avec le cannabis, laisse subsister un sacré doute. Quel est le facteur de fond, le tabac ou le cannabis, ou les 2 ?

C'est une étude cas-témoins menée sur 160 patients, âgés de 18 à 55 ans, victimes soit d'AVC (n=150), soit d'AIT (accident ischémique transitoire- n=10) et qui a vérifié la consommation de cannabis chez certains participants par test d'urine et apparié les témoins en fonction de l'âge et du sexe. 16% des participants victimes d'AVC ou d'AIT ont été détectés positifs au cannabis, essentiellement des hommes et des fumeurs, ajoutent les auteurs. Ce type d'étude est compliqué à mener car l'interview de patients victimes d'AVC sur l'usage du cannabis entraîne en général des réponses peu fiables, mais, dans cette étude, les chercheurs ont pu utiliser des échantillons d'urine provenant de patients hospitalisés. Or, seuls 8,1% des contrôles (non consommateurs) ont été testés positifs pour le cannabis. Par ailleurs, il n'y avait aucune différence dans l'âge, le système vasculaire cérébral ou les facteurs de risque vasculaires entre les participants de l'étude, consommateurs de cannabis ou non.


L'analyse montre ainsi que les fumeurs de cannabis ont un risque multiplié par 2,3 d'AVC et d'AIT. L'analyse des cas montre une survenue de l'AVC ou de l'AIT des heures après la consommation de cannabis.

Tabac ou cannabis ? Si le Pr Alan Barber, auteur principal de l'étude et professeur de neurologie l'Université d'Auckland explique qu'en dépit de sa qualification de drogue douce, le cannabis peut conduire à l'AVC, il reste le facteur de confusion « tabac ». Car la majorité des victimes d'AVC étaient des fumeurs réguliers de tabac. Alan Barber précise néanmoins : « Nous pensons que c'est le cannabis, pas le tabac » mais il devra mener une nouvelle étude pour vérifier ce lien entre cannabis et AVC indépendamment de l'usage du tabac. Les médecins devraient tester les jeunes consommateurs de cannabis, qui arrivent avec un AVC, conclut néanmoins l'auteur.

Source: American Heart Association Smoking marijuana associated with higher stroke risk in young adults

Accéder aux dernières actualités sur le Cannabis

Autres actualités sur le même thème