Vous recherchez une actualité
Actualités

Mauvaise HYGIÈNE DENTAIRE, risque de décès par cancer

Actualité publiée il y a 6 années 11 mois 1 semaine
BMJ Open

La santé dentaire peut être significative du risque de cancer et une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut augmenter de 79% le risque de décès par cancer, selon cette recherche de l'Université d’Helsinki et de l'Institut Karolinska (Suède) qui a pu associer des niveaux élevés de plaque dentaire au décès prématuré lié au cancer. Des conclusions publiées dans l’édition du 12 juin du BMJ Open, qui, même si la relation de cause à effet n’est pas établie, vont évidemment dans le sens d’une bonne hygiène dentaire.

La plaque dentaire, un biofilm de bactéries déposé sur les dents et le long de la ligne des gencives, est impliquée dans le développement de maladies bucco-dentaires mais l'inflammation des tissus de la bouche a déjà été impliquée aussi, dans le développement d'autres maladies par le biais de la propagation des bactéries et de la propagation de l'inflammation, au-delà, dans le corps.


La recherche, débutée en 1985, a examiné l'association entre l'hygiène bucco-dentaire et les décès liés au cancer sur un groupe de 3.273 bénévoles suivis sur une période de 24 ans. 51% des participants ont subi un examen dentaire au début de l'étude avec mesure de l'importance de la plaque dentaire. Les chercheurs ont ensuite vérifié dans les registres nationaux, pour les participants restant dans l'étude, lesquels de ces participants étaient décédés du cancer. Ils constatent que les décès sont liés à une plaque dentaire importante en début d'étude.

Au total, 58 participants, soit 4% du groupe final de participants sont décédés pendant la période de suivi, et 35 de cancer (21 femmes et 14 hommes).

Les participants décédés s'avèrent plus susceptibles :

· d'être évidemment en mauvaise état de santé en début d'étude,

· d'être âgé en début d'étude,

· d'avoir un moindre niveau d'éducation,

· de fumer,

· de présenter une plaque dentaire plus importante, plus de tartre et des niveaux d'inflammation des gencives plus élevés.

Concernant les participants décédés d'un cancer:

· Les niveaux supérieurs de plaque dentaire sont associés avec une augmentation de 79% du risque de décès par cancer au cours des 24 ans de suivi (OR : 1,79, IC : 95%),

· L'âge a été associé à une augmentation de 98% du risque de décès par cancer (OR : 1,98, IC : 95%),

· L'analyse des données de mortalité par cancer révèle après ajustement avec les autres facteurs confondants que l'âge, le sexe et la quantité de plaque dentaire sont associés à une probabilité accrue de mourir d'un cancer. La régularité du suivi dentaire, le niveau d'étude, le niveau de revenu, le statut socio-économique et le tabagisme ne sont pas significativement associés au décès par cancer.

Cette étude conclut donc que l'importance de la plaque dentaire et donc une mauvaise hygiène bucco-dentaire sont associées à un risque accru de mourir d'un cancer mais ne peut affirmer de relation de cause à effet. Il est possible que l'hygiène bucco-dentaire soit associée à d'autres facteurs qui affectent l'état de santé et le risque de cancer.

Source: BMJ Open, June 12 2012 The association of dental plaque with cancer mortality in Sweden. A longitudinal study.

Lire aussi: CARDIOPATHIE CONGÉNITALE: Mauvaise hygiène dentaire, risque d'endocardite mortelle


Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages