Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ INFANTILE: Premier recul dans quelques métropoles américaines

Actualité publiée il y a 6 années 9 mois 1 semaine
Robert Wood Johnson Foundation

Le New York Times s’en fait le premier l’écho, de ces nouvelles données qui pourraient annoncer un tournant dans la lutte contre l’obésité aux Etats-Unis. Nouvelles données présentées par un rapport de la Robert Wood Johnson Foundation- une organisation américaine à but non lucratif qui travaille sur les priorités en Santé publique- qui suggère que, ces dernières années, les taux d'obésité infantile ont commencé à se stabiliser aux Etats-Unis, avec même des baisses modestes, dans certaines villes et certains états américains.

Première conclusion du rapport, les régions qui présentent ces baisses de taux d'obésité sont celles qui appliquent une stratégie globale de lutte contre l'épidémie d'obésité infantile. Seconde conclusion, malgré ces premiers résultats très encourageants, les disparités socio-économiques, géographiques, raciales et ethniques dans les taux d'obésité persistent dans de nombreux états. Ces villes qui réduisent la prévalence de l'obésité infantile comme Philadelphie et New York ou les états comme le Mississippi et la California, ont tous adopté des mesures sans concession, globales et novatrices : Accès à des aliments frais gratuits, connexions entre écoles et fermes et producteurs locaux, affichage complet des apports caloriques dans les restaurants, incitations des structures d'accueil à proposer une activité physique quotidienne, éducation à la limitation du temps d'écran. Ces villes vont plus loin et travaillent aujourd'hui sur l'architecture urbaine pour développer espaces verts et centres sportifs. Un travail de long terme a été engagé dans les écoles publiques, avec la mise en œuvre de normes nutritionnelles strictes. C'est le cas en particulier du Mississippi et de la Californie qui sont ont mis l'accent sur la création de modes de vie globaux, plus sains dans leurs écoles avec normes nutritionnelles pour les collations scolaires, interdiction des boissons sucrées et pratique d'activités physiques.


Les disparités restent le grand combat à mener. Car là où les taux d'obésité déclinent, c'est plutôt limité aux étudiants blancs, même si globalement les taux pour les étudiants noirs semblent se stabiliser. À New York cependant, les taux d'obésité diminuent à tous les âges, pour toutes les races et les niveaux de revenu, cependant les baisses restent plus faibles chez les populations à haut risque d'obésité.

C'est donc peut-être l'aube d'un profond changement, en « Amérique », suggèrent les auteurs, qui passe principalement par la jeunesse et les écoles. Mais le fossé des disparités de santé et de l'accès aux conseils, aux soins et aux aliments sains tend encore à résister.

Source:

New York Times Obesity in Young Is Seen as Falling in Several Cities

Robert Wood Johnson Foundation Declining childhood obesity rates—where are we seeing the most progress? (Visuel © Monkey Business - Fotolia.com)

Accéder à nos dossiers- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Autres actualités sur le même thème