Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Plus elle dure, plus la maladie cardiaque s'installe en silence

Actualité publiée il y a 6 années 3 mois 6 jours
JAMA

Plus un jeune adulte va rester obèse longtemps, plus son risque de maladie cardiaque à l'âge mûr est élevé, indépendamment de son indice de masse corporelle (IMC) ou de son tour de taille, donc indépendamment de la sévérité de son obésité. Chaque année d’obésité de plus va augmenter de 2 à 4% le risque silencieux de calcification de l'artère coronaire, un prédicteur subclinique de maladie cardiaque. Ces conclusions, publiées dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), suggèrent un taux croissant, avec la prévalence croissante de l’obésité, même légère, de maladie cardiaque.

Ce n'est pas la première étude à alerter contre les effets du surpoids sur l'âge de nos artères. Et si l'obésité est un facteur plus que reconnu de risque de maladie cardiaque, il s'agit ici de la première étude à associer une plus longue durée de l'obésité au risque de développement de l'athérosclérose.


Les chercheurs ont travaillé sur les données de 3.275 adultes, âgés de 18 à 30 ans, participants à la cohorte CARDIA (Coronary Artery Risk Development in Young Adults Study) menée à l'initiative des NIH. Ces participants ont été suivis durant 25 ans, de l'âge adulte à l'âge mûr. Tous les 2 à 5 ans, leur poids corporel a été évalué, leur obésité et la durée de leur obésité prises en compte. Des examens par CT scans (tomodensitométrie) à 15, 20, ou 25 années de suivi permettaient d'identifier une calcification des artères coronaires.

· Au cours du suivi, 40% des participants ont développé une obésité globale et abdominale.

· Environ 25,2% et 27,7% des participants ayant vécu plus de 20 ans avec une obésité globale et abdominale, respectivement, présentent une augmentation de la calcification des artères vs 20,2% et 19,5% chez les participants qui n'ont jamais été obèses.

· Après ajustement avec les facteurs de confusion possibles, chaque année supplémentaire d'obésité générale ou abdominale augmente le risque de calcification respectivement de 2 et 3%. (RR : 1,02 et 1,03) et après ajustement, de 4%.

Ces résultats suggèrent que la tendance à l'obésité dès l'adolescence et sur de plus en plus longues périodes de vie aura incontestablement des implications importantes sur le fardeau des maladies cardiaques.

Source: Journal of the American Medical Association July 17, 2013 doi:10.1001/jama.2013.7833 Association Between Duration of Overall and Abdominal Obesity Beginning in Young Adulthood and Coronary Artery Calcification in Middle Age

Lire aussi: OBÉSITÉ: Comment la graisse augmente l'âge de nos artères -

Autres actualités sur le même thème