Vous recherchez une actualité
Actualités

PANCRÉAS: Le melon amer, un composé naturel contre le cancer

Actualité publiée il y a 7 années 2 mois 2 semaines
Carcinogenesis

Le melon amer est un fruit peu connu ici mais très consommé dans les pays asiatiques. Un produit naturel de surcroît, qui, si l’on en croit cette étude de l'Université du Colorado Cancer, publiée dans la revue Carcinogenesis, possède l’intéressante propriété de réduire la capacité des cellules cancéreuses pancréatiques à métaboliser le glucose et donc de les épuiser peu à peu. Ce composé naturel, utilisé depuis des siècles en médecine chinoise réduit ainsi la source d'énergie des cellules cancéreuses et finit par les tuer.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Le Pr Rajesh Agarwal, de l'Université du Colorado, rappelle que des études précédentes ont montré l'effet de l'extrait de melon amer sur des lignées de cellules du cancer du sein, en laboratoire. Cette étude va beaucoup plus loin et montre comment l'extrait affecte la voie du métabolisme du glucose pour limiter l'énergie des cellules et les conduire à l'épuisement. L'hypothèse du Pr Agarwal est partie de 2 constats, le diabète comme facteur de prédiction du cancer du pancréas et l'efficacité du melon amer contre le diabète de type II. Le melon amer est, en effet, utilisé depuis des siècles contre le diabète en médecine traditionnelle Chinoise. Alors, à partir de là, quel lien pouvait exister entre le melon amer et le cancer du pancréas ?


Anti-diabète, anti-cancer : Sur des souris modèles de cancer du pancréas, les chercheurs identifient avec l'extrait de melon vert, une altération des événements métaboliques dans les cellules du cancer du pancréas et une activation de la protéine kinase activée par l'AMP, une enzyme qui indique de faibles niveaux d'énergie dans les cellules. Le melon amer régule également la sécrétion d'insuline par les cellules bêta du pancréas. Les souris modèles de cancer du pancréas nourries avec du jus de melon amer s'avèrent 60% moins susceptibles de développer un cancer que les souris témoins.

Un composé naturel « qui peut le faire », est toujours un résultat très excitant, alors que de nombreux chercheurs tentent de développer de nouvelles molécules pour cibler la capacité des cellules cancéreuses à se fournir en énergie.

Source: Carcinogenesis doi: 10.1093/carcin/bgt081 online March 8, 2013 Bitter melon juice activates cellular energy sensor AMP-activated protein kinase causing apoptotic death of human pancreatic carcinoma cells (Visuel © thawats - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur le Cancer du Pancréas

Autres actualités sur le même thème