Vous recherchez une actualité
Actualités

PARALYSIE: Un exosquelette bionique qui rétablit un contrôle moteur

Actualité publiée il y a 4 années 1 semaine 6 jours
UCLA

Un homme totalement paralysé parvient, après quelques jours d’entrainement, à déplacer volontairement ses jambes, rapporte cette équipe de l’Université de Californie Los Angeles (UCLA) qui l’a accompagné durant plusieurs semaines. Derrière cette prouesse, la mise en place d’un dispositif, un exosquelette robotique et une stimulation de la moelle épinière, non invasive. C’est la première fois qu'une personne atteinte de maladies chroniques et de paralysie complète retrouve suffisamment de contrôle volontaire et une motricité. Des données pleines d’espoir à publier par l’IEEE Engineering in Medicine and Biology Society.

Un patient extraordinaire : Le patient, Mark Pollock, ici avec son rééducateur, Simon O'Donnell (Voir visuel), âgé de 30 ans, a perdu la vue en 1998. De 1988 à 2010, M. Pollock a participé à des courses d'endurance à travers les déserts, les montagnes et le cercle polaire, remporté des médailles et lancé une entreprise de conférences sur la motivation. En 2010, Mark Pollock tombe d'une fenêtre du deuxième étage. Cette chute entraine une lésion de la moelle épinière qui le laissé paralysé de la taille aux pieds pendant plus de 4 ans. Aujourd'hui, un 5 exosquelette robotique et une stimulation de la moelle sur 1 semaine, à raison d'une heure par jour lui ont permis d'améliorer sa mobilité.


Un contrôle moteur partiel retrouvé : Le patient a d'abord fait des progrès substantiels après quelques semaines d'entraînement physique sans stimulation de la moelle puis sa récupération, partielle, a été facilitée par cette nouvelle technique non invasive de stimulation de la moelle -qui ne nécessite pas de chirurgie. Les mouvements des jambes devenus alors possibles, ont apporté d'autres avantages pour la santé, dont une amélioration de la fonction cardiovasculaire et du tonus musculaire. Ainsi, au cours des dernières semaines de l'essai, le rythme cardiaque du patient était évalué à 138 battements par minute, un rythme jamais atteint depuis sa paralysie.

La nouvelle approche combine un « costume » bionique portable qui permet au patient de bouger ses jambes par étapes et la procédure non invasive de stimulation de la moelle. L'approche ne permettra pas ou difficilement de permettre aux personnes atteintes de paralysie complète de marcher en toute autonomie, mais permettra d'améliorer considérablement leur santé et leur qualité de vie, conclut le Pr Reggie V. Edgerton, professeur de biologie intégrative et physiologie, neurobiologie et neurochirurgie à l'UCLA et auteur principal de la recherche.

Source: UCLA 1-Sep-2015 Completely paralyzed man voluntarily moves his legs, UCLA scientists report (Visuel@Mark Pollock-UCLA-vignette Ekso Bionics)

Plus de recherches autour de la Paralysie

Autres actualités sur le même thème