Vous recherchez une actualité
Actualités

PERTE DE POIDS: Le jeûne par intermittence, ça marche ?

Actualité publiée il y a 7 années 8 mois 2 semaines
Nutrition & Metabolism

Jeûner 2 jours par semaine puis se nourrir normalement peut-il être un régime efficace et sans effets néfastes pour perdre du poids ? Cette petite étude publiée dans la revue Nutrition & Metabolism fait le point sur les résultats d’un tel régime, mais sur un tout petit échantillon de 30 femmes atteintes d’obésité. Bref, les preuves manquent quant aux bénéfices éventuels d’un tel régime, en revanche, les effets néfastes ne manquent pas.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Le régime par jeune intermittent serait de plus en plus populaire, selon ces auteurs. Il repose sur une restriction alimentaire sévère jusqu'à se priver de 75 à 90% des besoins énergétiques sur 1 à 2 jours par semaine. Il y a peu de données sur les effets de ce type de régime alimentaire, cependant certaines études (2,3) montrent que ce type de régime, sous contrôle médical, peut être efficace pour la perte de poids et la réduction du risque coronarien. (Ainsi la courbe ci-contre estime la perte de poids dans 2 situations : restriction 1 jour / semaine pendant 15 semaines ou restriction pendant 5 jours consécutifs toutes les 5 semaines). Cependant, si ces données sont encourageantes, le principe même de ce régime alimentaire est d'une part son caractère contraignant, d'autre part la nécessité de le poursuivre sur une longue durée de 24 semaines au minimum, pour en voir de modestes résultats (jusqu'à 9% de réduction du poids corporel).


Une manière possible d'augmenter la perte de poids serait de combiner ce principe de jeûne intermittent avec un apport calorique légèrement réduit (de 20%) durant les autres jours de la semaine. C'est ce que cette étude a regardé sur 30 femmes obèses ayant, de plus, des facteurs de risque pré-existants de maladies cardiaques. Ces participantes ont dû suivre un régime combiné de 6 jours avec des repas liquides réduits en calories suivis d'une journée de jeûne (pas plus de 120 calories). Après 8 semaines, les femmes participantes ont perdu environ 4 kg en moyenne et environ 6 cm de tour de taille. Les auteurs précisent que les participantes ont probablement mieux respecté le régime car elles savaient que leur poids serait surveillé. En conclusion, peu de preuves et aucune sur un large échantillon sur une efficacité d'un tel régime sur la perte de poids.

En revanche, les effets néfastes peuvent être nombreux, troubles du sommeil, irritabilité, anxiété, déshydratation, somnolence diurne et halitose. Ici encore, d'autres recherches sont nécessaires pour confirmer ces effets secondaires et leur gravité.

Enfin, plusieurs études ont porté sur le jeûne et le vieillissement, mais principalement sur l'animal. Sur l'homme, une étude de 2007 (4), montre qu'un régime restreint par intermittence divise par 2 –sur un petit échantillon- le nombre de décès. Un jeûne aurait aussi des effets préventifs contre la démence et l'Alzheimer, mais… chez des souris (5).

Autres actualités sur le même thème