Vous recherchez une actualité
Actualités

RISQUE CARDIAQUE: Trop de sel dans les médicaments effervescents

Actualité publiée il y a 5 années 2 semaines 1 jour
BMJ

Attention à l’effet « sodium » de certains médicaments qui pourraient, à long terme augmenter ainsi le risque cardiaque. Des niveaux élevés de sel de ces médicaments, comme les anti-douleur solubles, peuvent mener à long terme à la crise cardiaque ou l’AVC, alerte cette étude de la Dundee and UCL School of Pharmacy de Londres. Ainsi, en prenant la dose maximum recommandée par jour de paracétamol soluble, la dose journalière recommandée de sodium de 6g est dépassée. Cela correspond en effet, à peu près une cuillère à café, précisent les auteurs, dans le British Medical Journal.

L'étude met en évidence pour la première fois l'effet « sodium » de certains médicaments solubles dont les analgésiques qui vont ainsi contribuer à augmenter la pression artérielle, donc le risque de maladies cardiovasculaires, comme les crises cardiaques et l'AVC.


Les chercheurs britanniques rappellent que l'excès de sel (chlorure de sodium) est préjudiciable à la santé cardio-vasculaire. Ils ont évalué la prise de médicaments riches en sodium chez 61.072 adultes qui avaient eu un événement cardiovasculaire appariés selon l'âge et le sexe à 61.072 témoins « sains ». Tous les cas et les témoins pris en compte avaient reçu au moins 2 prescriptions de médicaments contenant du sodium ou sans sodium. Chez les participants déjà victimes d'événements cardiaques, l'incidence du tabagisme et de maladies telles que l'angine de poitrine, l'insuffisance cardiaque, la BPCO, la maladie vasculaire périphérique, le diabète de type 2 et les maladies rénales chroniques s'est avérée, sas surprise, plus élevée.

Au-delà, l'analyse, sur 7 ans, montre bien l'association entre la prise de sodium via des médicaments et le risque d'événements cardiaques :

· les personnes ayant subi un infarctus du myocarde ou un AVC non fatal ou décédés d'un événement vasculaire s'avèrent 16 % plus susceptibles d'avoir pris un médicament contenant du sodium,

· les participants avec HTA, 7 fois plus susceptibles d'avoir pris ce type de médicament,

· les personnes décédées toutes causes confondues, 28 % plus susceptibles d'avoir pris ce type de médicament,

· les participants ayant subi un AVC non fatal, 22 % plus susceptibles d'avoir pris ce type de médicament.

La prise régulière de médicaments effervescents contenant du sodium est donc bien associée à une augmentation significative du risque d'effets indésirables cardiovasculaires par rapport à d'autres formulations sans sodium, de ces mêmes médicaments. Si cette recherche ne prouve pas la relation de cause à effet, elle encourage à bien peser le rapport bénéfice-risque de ces médicaments, en particulier en cas d'antécédent d'événement cardiovasculaire.

Source: BMJ 2013;347:f6954 November 26 2013 Association between cardiovascular events and sodium-containing effervescent, dispersible, and soluble drugs: nested case-control study (Visuel © mrjpeg - Fotolia.com)

Accéder au dernières actualités sur le “Sel” et ses effets sur la santé

Autres actualités sur le même thème

Pages