Vous recherchez une actualité
Actualités

SÉCURITÉ ALIMENTAIRE: Comment être sûr de ses aliments par temps chaud?

Actualité publiée il y a 4 années 4 mois 1 semaine
NIH

Ce petit guide proposé par les National Institutes of Health rappelle les principes de base pour éviter l'intoxication alimentaire, en particulier en période de fortes chaleurs. Apprendre à gérer correctement les aliments, à respecter le chaine du froid, mais aussi quelques mesures d’hygiène de base en les préparant, peut prévenir les maladies d'origine alimentaire aux conséquences parfois sévères.

Il est plus difficile de conserver les aliments propres à la consommation par temps chaud, en particulier lorsqu'on les prépare et les consomme à l'extérieur. Se pose alors la question du lavage des mains régulier, de la conservation au froid ou d la cuisson à la bonne température. En période de chaleur, l'intoxication alimentaire est plus fréquente, par ingestion des microbes ou des toxines qui se développent plus rapidement dans les aliments puis se reproduisent dans les intestins. On estime que sur une année, une personne sur 6 aura au moins une intoxication plus ou moins sévère, liée à l'ingestion d'aliments contaminés. Les nourrissons, les personnes âgées et les personnes au système immunitaire affaibli sont particulièrement à risque de complications plus graves.


Les symptômes et les pathogènes de l'intoxication alimentaire :

· vomissements, diarrhée, douleurs abdominales, fièvre, ou frissons.

· L'intoxication peut durer quelques heures ou plusieurs jours.

· Tout dépend du pathogène :

- Le norovirus (« gastro ») reste le virus le plus fréquent et parmi les plus contagieux. Il peut se transmettre simplement lors de la préparation de la nourriture : le lavage régulier des mains, lors de la préparation des aliments est donc une mesure de base.

- D'autres bactéries peuvent également causer une intoxication alimentaire, de type staphylocoque (viande et produits laitiers) et Bacillus cereus (riz), qui produisent des toxines à action rapide dans les aliments. Veiller au respect de la chaine du froid, conserver ces aliments réfrigérés contribue à ralentir ou stopper la croissance de ces bactéries.

- Salmonella et Campylobacter une fois ingérées vont se multiplier dans l'organisme et « mettre » 12 heures voire plusieurs jours à exercer leurs effets : fièvre, crampes et diarrhée parfois sanglante.

Quelques recommandations de base pour prévenir les intoxications alimentaires :

- Se laver les mains pendant au moins 20 secondes avec de l'eau savonneuse avant et après la manipulation des aliments et après l'utilisation de la salle de bains

- bien laver les fruits et légumes,

- éviter les fruits de mer, les viandes et les œufs insuffisamment cuits.

- conserver la viande crue, la volaille, les fruits de mer et leurs jus à l'écart des autres aliments,

- garder les aliments chauds au chaud et les aliments froids au froid,

- mettre rapidement au froid les aliments qui se périment rapidement,

- utiliser des produits laitiers pasteurisés, y compris les œufs pasteurisés,

- en cas d'intoxication alimentaire, boire beaucoup de liquides,

- en cas de sang dans les selles ou de symptômes prolongés, en particulier chez l'enfant ou la personne vulnérable, consulter le médecin.

Source: NIH Fight Off Food Poisoning

Lire aussi : SÉCURITÉ ALIMENTAIRE: 70% des volailles colonisées par Campylobacter -

Autres actualités sur le même thème