Vous recherchez une actualité
Actualités

SOMMEIL: Pourquoi on revit la nuit certains événements de la journée

Actualité publiée il y a 4 années 1 mois 2 semaines
Cortex

Des données passées inaperçues la journée sont rebalayées par le sommeil. Elles pourraient bien en fait être d’une grande utilité. Le sommeil ne contribue pas seulement à la consolidation de l’apprentissage ou des souvenirs mais aussi à leur organisation dans notre cerveau, les rendant ainsi plus accessibles pour un rappel éventuel. C’est ce que suggère cette étude de l’Université d’Exeter, publiée dans la revue Cortex. Le résultat ? Après une bonne nuit de sommeil, nous pouvons nous rappeler des faits que nous avions « oubliés » avant de nous coucher.

De précédentes études ont montré que le sommeil consolide l'apprentissage des nouvelles tâches effectuées durant l'éveil. A contrario, le manque de sommeil nuit à cette consolidation de la mémoire et peut même conduire à créer des souvenirs erronés dans la mémoire, a suggéré une étude américaine. Une autre étude publiée dans la revue Science a contribué à expliquer comment : La privation de sommeil freine la formation de nouvelles dendrites, les portes d'entrées des neurones qui traitent et relayent l'information d'un neurone à l'autre, or cette formation de nouvelles dendrites est associée à l'apprentissage et à la plasticité du cerveau. Une autre étude a associé le manque de sommeil à une perte irréversible de neurones. Enfin, une dernière étude souligne que le cortex entorhinal présente une activité persistante, qui sert de médiateur pour la mémoire de travail constituée au cours de la vie éveillée. Cette nouvelle recherche vient compléter nos données sur sommeil et mémoire, en suggérant que dormir contribue aussi au rappel des souvenirs et facilite leur accès.


L'expérience a simplement consisté à demander à des participants de retenir de nouveaux mots « inventés », et de les restituer au mieux soit peu de temps après l'apprentissage, soit 1é heures plus tard, après une nuit de sommeil. L'expérience montre que le sommeil contribue à l'accès à ces traces mnésiques trop faible pour être récupérées avant le coucher. Selon les chercheurs, le sommeil contribue plus à sauver des souvenirs effacés plus qu'à prévenir la perte de souvenirs bien consolidés.

Ce coup de pouce du sommeil dans l'accessibilité de la mémoire suggère que certains souvenirs sont mis en exergue durant la nuit. Notre cerveau pendant le sommeil, en repassant à plusieurs reprises sur certaines informations, les étiquette comme importantes. Une répétition qui, sur un plan fonctionnel, pourrait rendre ces données accessibles à un plus large éventail de contextes, donc les désigner comme plus utiles et donc les rendre plus disponibles. L'hippocampe serait impliqué dans cette relecture de données récemment codées à d'autres zones du cerveau chargées de leur consolidation. En gros, le sujet revivrait durant son sommeil certains événements de la journée.

Source: Cortex (In Press) Sleep not just protects memories against forgetting, it also makes them more accessible via University of Exeter Sleep makes our memories more accessible, study shows

Lire aussi : MÉMOIRE: On peut réactiver les souvenirs durant le sommeil –

APPRENTISSAGE: Une bonne nuit de sommeil favorise la mémoire de travail -

Autres actualités sur le même thème