Vous recherchez une actualité
Actualités

SPORT et SANTÉ: 2 heures de jogging modéré, 6 années de vie gagnées

Actualité publiée il y a 7 années 1 mois 3 semaines
EuroPRevent2012- EACPR-ESC

Faire régulièrement un petit jogging à raison d’une à 2 heures par semaines, augmente considérablement l'espérance de vie des hommes et des femmes selon la très large étude Copenhagen City Heart présentée à la réunion EuroPRevent2012, de l’European Society of Cardiology (ESC) du 3 au 5 mai à Dublin. L’étude montre tous les bénéfices du jogging pratiqué régulièrement, à rythme modéré, sur la longévité et plus largement la santé physique et psychologique.

Peter Schnohr, cardiologue et auteur principal de l'étude, confirme avec ces résultats que le jogging est définitivement bon pour la santé et assure que la pratique régulière du jogging augmente la longévité. « La bonne nouvelle », dit-il est que vous n'avez pas besoin d'en faire beaucoup pour en récolter les fruits ».


Car il y a un débat sur les bénéfices du jogging, depuis les années 1970 et quelques décès, en pleine course, suggérant que le jogging pourrait être trop intense pour des adultes d'âge moyen. L'étude Copenhagen City Heart, débutée en 1976, porte sur 20.000 hommes et femmes âgés de 20 à 93 ans et sur la prévention des maladies cardio-vasculaires et des accidents vasculaires cérébraux. Cette grande étude qui a déjà donné lieu à plus de 750 publications, a été élargie pour inclure d'autres pathologies comme l'insuffisance cardiaque, les maladies pulmonaires, les allergies, l'épilepsie, la démence, l'apnée et des maladies génétiques. Ici, les auteurs ont analysé les données portant sur l'association entre différentes formes d'exercice et la longévité, sur la base de 1.116 joggeurs et 762 joggeuses. Les premières données ont été recueillies sur la période de 1976 à 1978, une seconde vague sur la période de 1981 à 1983, une troisième sur la période de 1991 à 1994, et le quatrième de 2001 à 2003.

2 heures de jogging par semaine, 6 années de vie gagnées : Les résultats montrent que dans la période de suivi portant sur un maximum de 35 ans, 10.158 décès ont été enregistrés parmi les non-coureurs et 122 décès parmi les joggeurs. L'analyse montre que le risque de décès diminue de 44% pour les joggeurs de sexe masculin ou féminin (RR selon l'âge : 0,56). Le jogging apporte un bénéfice en survie ajusté avec l'âge de 6,2 ans chez les hommes et 5,6 ans chez les femmes.

La courbe de relation entre le temps passé à jogger et la mortalité est en forme de U : Ainsi, 1 à 2,5 heures de jogging par semaine apportent le bénéfice optimal. « La relation est comparable à celle de la consommation d'alcool. La mortalité est plus faible chez les personnes pratiquant un jogging modéré mais régulier, que chez les non-coureurs ou ceux qui pratiquent le jogging à niveau extrême ».

Ainsi, le rythme idéal serait atteint en allant jusqu'à se sentir un petit peu à bout de souffle. Explications : Le jogging offre des bénéfices multiples pour la santé, il améliore l'absorption d'oxygène, augmente la sensibilité à l'insuline, améliore le profil lipidique, abaisse la tension artérielle, réduit l'agrégation plaquettaire, augmente l'activité fibrinolytique (dissolution des caillots sanguins), améliore la fonction cardiaque, la densité osseuse, la fonction immunitaire, réduit les marqueurs d'inflammation, prévient l'obésité et améliore la fonction psychologique!

Source: EuroPRevent 2012 via Eurekalert (AAAS) Regular jogging shows dramatic increase in life expectancy (Visuel © Maridav - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur Exercice Physique et Santé


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages