Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAC et CANCER du SEIN : Fumer augmente aussi le risque de cancer du sein

Actualité publiée il y a 10 années 12 mois 2 jours
Archives of Internal Medicine

Le tabagisme avant la ménopause, en particulier avant de donner naissance, peut être associé à une légère augmentation du risque de développer un cancer du sein, selon cette étude publiée dans l’édition du 24 janvier des Archives of Internal Medicine, une des revues du JAMA.

Le cancer du sein est le premier cancer chez la femme dans le monde et la fumée du tabac contient des agents cancérigènes potentiels pour la mère, tels que les hydrocarbures aromatiques polycycliques, les acides aminés aromatiques et les N-nitrosamines."


En utilisant les données recueillies auprès de la Nurses'Health Study, le Dr. Fei Xue, du Brigham and Woman's Hospital et de la Harvard Medical School (Boston) et ses collègues ont examiné les dossiers de 111.140 femmes de 1976 à 2006 pour le tabagisme actif et 36.017 femmes de 1982 à 2006 pour le tabagisme passif. 8.772 cas de cancer du sein se sont développés au cours de l'étude. Le développement du cancer du sein a été associé à une plus grande consommation de tabac présente ou passée, à la durée de la période du tabagisme, à l'âge de l'initiation au tabac et de la première cigarette et à la quantité de « paquets-années » soit le produit du nombre de paquets par jour par le nombre de jours puis d'années de tabagisme. "Pour réaliser cette étude, nous avons créé un indice du tabagisme actif qui intègre la quantité, l'âge où l'on commence à fumer et la durée du tabagisme»,

"Fumer avant la ménopause a été associé de manière positive avec le risque de cancer du sein, en revanche, fumer après la ménopause semble réduire légèrement le risque" ajoutent les auteurs. "Cette conclusion suggère un effet anti-œstrogénique du tabagisme chez les femmes ménopausées." À l'inverse, le tabagisme passif dans l'enfance ou à l'âge adulte n'a pas été associé à une augmentation du risque de cancer du sein, tout comme bien sûr l'absence de tabagisme actif et passif. L'exposition à la fumée secondaire des parents à la maison ou le nombre d'années de vie commune avec un fumeur ne s'avère pas associé à une augmentation du risque de cancer du sein.

Des résultats qui suggèrent que les femmes qui ont commencé à fumer tôt dans leur vie, beaucoup et pendant une longue durée, sont les plus à risque de cancer du sein.