Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAC: Les photos choc sur les paquets confiment leur efficacité

Actualité publiée il y a 8 années 10 mois 2 semaines
American Journal of Preventive Medicine

L’utilisation de photos ou d’illustrations choc sur les paquets de cigarettes pour alerter sur les dangers du tabagisme est tout à fait efficace pour sensibiliser les fumeurs, confirme cette étude publiée dans l’édition de décembre de l'American Journal of Preventive Medicine. Au-delà, ces conclusions permettent d’orienter vers un type de photos, qui semble plus efficace sur les fumeurs (américains) y compris ceux issus des groupes défavorisés qui présentent les taux de tabagisme les plus élevés.

Alors que plus de 40 pays ont mis en œuvre ce principe de photos choc de mise en garde, que de précédentes études ont déjà démontré une efficacité supérieure pour sensibiliser, des images sur le texte, les États-Unis qui devaient mettre en place ce type d'avertissement en 2012, ont dû reculer, jusqu'à maintenant, face aux accusations de violation du droit de la liberté d'expression exprimées par les industriels du tabac.


Le Pr James F. Thrasher, du Département de la promotion de la santé de l'Université de la Caroline du Sud à Columbia, auteur principal de l'étude, explique que son étude cherche à apporter des preuves supplémentaires, tout en se concentrant sur les cibles les plus fumeuses. Avec le soutien du National Institute of Drug Abuse (NIDA-NIH), et du U.S. National Cancer Institute, son équipe a mené l'étude, de juillet 2011 à janvier 2012 auprès de 8.780 adultes fumeurs qui devaient avoir fumé au moins 100 cigarettes au cours de leur vie et fumer actuellement et quotidiennement. Les participants ont été répartis en 2 groupes, un groupe témoin et un groupe expérimental.

Le groupe de contrôle (207 fumeurs) a noté les avertissements présents actuellement sur les paquets de cigarettes au Etats-Unis (Risque de cancer du poumon, de maladies cardiaques, d'emphysème, de complications de la grossesse et d'inhalation de monoxyde de carbone). Le groupe expérimental a noté 9 messages touchant à la santé, dont le cancer, les maladies cardiaques et les maladies pulmonaires causées par la fumée secondaire combinant un texte avec une image représentant soit des organes malades, des images de souffrance humaine, ou un symbole abstrait. Ces images comprenaient des images recommandées par l'Agence américaine, la FDA et des images déjà utilisées dans d'autres pays. Les participants des deux groupes devaient évaluer les messages sur une échelle de 10 points sur les critères crédibilité, pertinence personnelle et efficacité perçue.

L'étude montre déjà ou confirme que,

- les mises en garde illustrées fonctionnent mieux que les avertissements texte, en particulier chez les personnes qui n'ont pas un niveau d'éducation élevé en santé.

- Sur les critères « pertinence » et « efficacité personnelle », les illustrations ou les avertissements texte ne sont pas notés différemment par les fumeurs à niveau élevé d'éducation en santé.

- Chez les fumeurs à faible niveau d'éducation, les avertissements illustrés sont jugés comme plus crédibles que les avertissements texte.

- Les images abstraites entraînent les plus grandes différences entre ces deux groupes (niveau d'éducation faible/élevé), mais ce type d'image est celui qui est jugé le moins efficace dans l'ensemble.

Ce sont les images graphiques représentant des organes touchés par le tabac qui apparaissent les plus efficaces et les plus susceptibles d'influencer les fumeurs.

Source: American Journal of Preventive Medicine doi:10.1016/j.amepre.2012.07.023 November 2012 Promotion of Smoking Cessation with Emotional and/or Graphic Antismoking Advertising (Visuel “Annual advertising levels and proportions of smokers making a quit attempt, 2003–2010”-vignette OMS)

Lire aussi: TABAGISME: Aux U.S. les images choc ont du mal à passer -

Autres actualités sur le même thème