Vous recherchez une actualité
Actualités

VACCIN anti-VIH: Ils induisent des anticorps neutralisants chez l'animal

Actualité publiée il y a 5 années 1 mois 3 semaines
Science et Cell

Il s'agit de différentes recherches financées par les National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID/NIH) qui montrent la capacité de différentes techniques à induire chez l'animal des anticorps neutralisants -ou précurseurs-. Ces premiers résultats, présentés dans 3 études différentes publiées dans les revues Science et Cell marquent une étape importante, de preuve concept, vers le développement de vaccins efficaces contre le VIH.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les 3 études témoignent des progrès accomplis vers le développement d'un vaccin anti-VIH en démontrant par des techniques différentes la possibilité de stimuler les cellules (animales) soit à produire des anticorps capables d'arrêter l'infection à VIH sur des cellules humaines en laboratoire soit à produire des précurseurs ayant le potentiel d'évoluer en de tels anticorps.


· Dans la revue Science, les chercheurs du Weill Medical College de l'Université Cornell (US) et de l'Academic Medical Center (Amsterdam) démontrent qu'un complexe moléculaire conçu en laboratoire peut entraîner chez le lapin et le singe la production de ces anticorps neutralisants contre une souche du virus. Le complexe développé est similaire à la partie du virus qui se lie aux cellules hôtes et bloque ainsi le « verrouillage » du virus.

· La seconde étude publiée dans Science et menée par une équipe du Scripps Research Institute repose sur le développement d'une protéine conçue pour stimuler les lymphocytes B chez des souris génétiquement modifiées pour produire des anticorps précurseurs de l'anticorps VRC01 déjà développé et capable de neutraliser un large éventail de souches de VIH. L'étude apporte des preuves solides de la faisabilité à terme, par ingénierie des protéines, de développer un vaccin capable chez la souris mais aussi chez l'Homme, d'induire la production de VRC01.

· Dans la revue Cell, les scientifiques de l'Institut médical Howard Hughes de l'Université Rockefeller et du Scripps, démontrent chez des souris génétiquement modifiées qu'un vaccin efficace contre le VIH repose sur une première protéine qui induit le système immunitaire à produire des anticorps natifs puis sur une autre protéine leur permettant d'évoluer vers une forme plus mature et neutralisante (Visuel ci-contre).

Ensemble, ces 3 recherches constituent un point de départ important pour le développement de vaccins capables de déclencher une production suffisante d'anticorps neutralisants contre le VIH.

Sources:

Science June 18 2015 DOI: 10.1126/science.aac5894 Priming a broadly neutralizing antibody response to HIV using a germline-targeting immunogen

Science June 18 2015 DOI: 10.1126/science.aac4223 HIV-1 neutralizing antibodies induced by native-like envelope trimers

Cell DOI: 10.1016/j.cell.2015.06.003 Immunization for HIV-1 broadly neutralizing antibodies in human Ig knockin mice

Plus d'études sur les Développements de vaccins anti-VIH

Autres actualités sur le même thème