Vous recherchez une actualité
Actualités

VITAMINE D: Peu d'effet des suppléments contre l'ostéoporose

Actualité publiée il y a 6 années 1 mois 6 jours
The Lancet

Sa fonction principale, contribuer à l’absorption du calcium et du phosphate pour maintenir nos os en bonne santé. La vitamine D, dont 90% sont générés à partir de la lumière du soleil, est donc indispensable à la densité osseuse, cependant, cette méta-analyse de l'Université d'Auckland (Nouvelle-Zélande) suggère, à nouveau, que cette tendance généralisée à la supplémentation dans la prévention de l'ostéoporose hors facteurs de risque spécifiques de carence, est tout à fait inappropriée. En deux mots, les suppléments de vitamine D, dans ce cas, n’auraient aucune efficacité ou presque. Conclusions dans le Lancet.

Ce n'est pas la première méta-analyse à parvenir à ces conclusions, une Cochrane Review (2011) (2) menée sur plus de 50 études portant sur un total de 90.000 personnes n'avait abouti qu'à un bénéfice très modeste chez les personnes qui prenaient une supplémentation en vitamine D3.


La vitamine D provient de deux sources différentes, l'exposition au soleil qui favorise sa production dans le corps (D3) et l'alimentation (D2 et D3). Globalement, quelques minutes « ensoleillées » par jour apportent suffisamment d'exposition aux UVB pour produire la vitamine D dont nous avons besoin. Le solde de l'apport nécessaire est naturellement apporté par une alimentation équilibrée. Pourtant, les suppléments de vitamine D sont largement commercialisés aux femmes ménopausées comme un moyen de prévenir l'ostéoporose et les fractures de la hanche.

Cette nouvelle analyse a combiné les résultats de 23 études randomisées comparant les interventions qui ne différaient que par l'apport en vitamine D pour évaluer la variation de la densité minérale osseuse avec l'utilisation de suppléments de vitamine D. Au total, l'analyse portait sur 4.082 participants, âgés en moyenne de 59 ans, à 92% des femmes, et ayant pris des suppléments de vitamine D durant environ 2 ans. Les chercheurs ont calculé les résultats pour la densité osseuse corporelle totale ainsi que pour 5 sites, la colonne lombaire, le col du fémur, la hanche, le sommet du fémur et l'avant-bras.

Un effet trop modeste pour être cliniquement significatif : L'analyse conclut que la vitamine D augmente la densité osseuse très modestement et sur un seul site, le col du fémur. Ainsi, 6 études aboutissent à un bénéfice statistiquement significatif de la vitamine D sur la densité osseuse du col du fémur. Mais, au final, c'est un effet peu susceptible d'être cliniquement significatif, précisent les chercheurs. Une seule étude a montré un bénéfice à plus d'un site. Enfin, les chercheurs mettent en évidence un biais de publication en faveur de la densité osseuse du col du fémur et de la hanche, ce qui signifie que les études concluant à l'efficacité de la supplémentation en vitamine D sont plus susceptibles d'être publiées.

A elle-seule, la vitamine D est sans efficacité : La conclusion de cette méta-analyse est que la prise de suppléments de vitamine D ne semble pas augmenter la densité osseuse de son propre « chef » et que la poursuite généralisée de la supplémentation en prévention de l'ostéoporose est sans fondement.

La vitamine D est recommandée pour toutes sortes de bénéfices, pourtant, parfois, elle peut être toxique. Une supplémentation ne doit donc pas être commencée sans avis médical.

Source: The Lancet October 11 2013 doi:10.1016/S0140-6736(13)61647-5 Effects of vitamin D supplements on bone mineral density: a systematic review and meta-analysis

(2) Cochrane Database of Systematic Reviews July 2011 Vitamin D supplementation for prevention of mortality in adults

(Vignette © drubig-photo - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur la Vitamine D

Lire aussi : VITAMINE D: Mais quelles sont les allégations de santé justifiées? -

Autres actualités sur le même thème