Vous recherchez une actualité
Actualités

ALCOOL: Il chamboule l'équilibre du sommeil

Actualité publiée il y a 4 années 9 mois 3 semaines
Alcohol

Alors que l'alcool est connu pour être un puissant inducteur de sommeil, en fin de compte, utilisé dans cet objectif, il finit par entrainer l’insomnie. Cette étude de l'Université du Missouri School of Medicine décrypte comment l’alcool interfère avec l'homéostasie du sommeil, le mécanisme du corps qui régule le sommeil. Les conclusions, présentées dans la revue Alcohol, rappellent que l’alcool ne doit pas être utilisé comme une aide au sommeil.

Une consommation excessive d'alcool réduit la quantité de sommeil paradoxal et abouti à une plus faible qualité du sommeil pendant la deuxième moitié de la nuit, avait déjà suggéré cette étude menée par des chercheurs japonais et publiée dans la revue Alcoholism: Clinical and Experimental Research. Ici, les Drs Mahesh Thakkar et Pradeep Sahota du Département de neurologie de l'UM Montrent que l'alcool favorise réellement le développement de troubles du sommeil en affectant son homéostasie c'est-à-dire le mécanisme cérébral qui régule l'éveil et la somnolence.


· Les chercheurs ont étudié durant 5 ans, l'impact de l'alcool sur l'homéostasie du sommeil, l'équilibre entre les besoins du corps et le temps d'éveil/ou sommeil. En cas de manque de sommeil, le corps va produire l'adénosine, une substance régulatrice naturelle qui va lui indiquer le besoin de sommeil. Les chercheurs montrent que l'alcool altère ce mécanisme en « mettant la pression » sur le sommeil et donc en décalant la période de sommeil.

· Ensuite, ils ont regardé comment l'arrêt de la consommation régulière d'alcool affecte le sommeil. Ils constatent qu'après de longues périodes de consommation régulière, les sujets s'endorment comme prévu, mais se réveillent quelques heures plus tard, avec l'incapacité de se rendormir. Privés d'alcool, ces sujets souffrent d'insomnies symptomatiques. Ainsi, « au cours de sevrage alcoolique, les sujets affichent une augmentation significative de l'éveil, éprouvent des symptômes d'insomnie, ce qui suggère une homéostasie du sommeil altérée », résument les auteurs.

L'alcool ne doit donc en aucun cas être utilisé comme une aide au sommeil : L'alcool perturbe le sommeil et diminue la qualité du sommeil. De plus, c'est un diurétique, ce qui augmente le risque de nycturie et favorise un réveil trop tôt le matin.

Source: Alcohol November 11, 2014 DOI:org/10.1016/j.alcohol.2014.07.019 Alcohol Disrupts Sleep Homeostasis

Plus d'études sur l'Alcoolodépendance

Accéder au Dossier Alcoolodépendance, prévention, pathologies et traitements Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Lire aussi : ALCOOL: Un dernier verre avant de se coucher? Insomnie garantie! -

Autres actualités sur le même thème