Vous recherchez une actualité
Actualités

ALCOOL: L'antidiabétique qui supprime l'effet récompense

Actualité publiée il y a 4 années 2 mois 1 jour
Addiction Biology

Tester les agonistes des récepteurs du glucagon-like peptide 1 (GLP-1) (liraglutide) déjà disponibles et utilisés dans le traitement du diabète pour réduire la dépendance à l'alcool ? Cette étude montre déjà l’efficacité de ces médicaments sur plusieurs comportements liés à l'alcool chez les rats, et constate que le liraglutide réduit la consommation d'alcool et l'effet de la privation. De nouvelles données présentées dans la revue Addiction Biology, qui

Le glucagon-like peptide 1 (GLP-1) est l'une des 2 hormones incrétines. Il régule la vidange gastrique, et stimule la sécrétion d'insuline et limite la libération du glucagon, contribuant ainsi au contrôle des niveaux de glucose dans le sang. Des analogues de GLP-1 comme le liraglutide sont donc approuvés pour le traitement du diabète de type II. Des récepteurs de GLP-1 sont exprimés dans les zones de la récompense telle que l'aire tegmentale et le noyau accumbens, ces mêmes zones qui s'activent en cas de consommation d'alcool, sous l'effet de la dopamine. De précédentes études, précisent les auteurs, ont déjà suggéré que GLP-1 peut contribuer à réguler plusieurs comportements liés à l'alcool, la cocaïne, la nicotine ou la réponse aux amphétamines.


Ici, les chercheurs des chercheurs de l'hôpital universitaire de Göteborg constatent chez la souris que le liraglutide inhibe les effets bien documentés de l'alcool sur le système dopaminergique méso-limbique, c'est-à-dire la libération de dopamine. L'administration de liraglutide permet de réduire la consommation d'alcool (voir figure ci-contre) et l'effet privation (alcohol deprivation effect : ADE- voir figure ci-contre) chez des rats « normaux » mais aussi l'auto-administration chez des rats développés pour être alcoolo-dépendants.

Des données qui suggèrent que les agonistes des récepteurs du GLP-1 peuvent être testés pour le traitement de la dépendance à l'alcool chez les humains.

Source: Addiction Biology 2015 Aug 25. doi: 10.1111/adb.12295 The glucagon-like peptide 1 receptor agonist liraglutide attenuates the reinforcing properties of alcohol in rodents.

Autres actualités sur le même thème