Vous recherchez une actualité
Actualités

ALCOOL, TABAC et HTA, premiers facteurs mondiaux de morbidité

Actualité publiée il y a 6 années 6 mois 3 jours
The Lancet

Plus de 9 millions de personnes meurent chaque année des suites de l'hypertension artérielle, devenu le premier facteur de risque pour la santé dans le monde, selon ces experts de l’Imperial College de Londres et de l'Université de Washington, qui analysent les données du Global Burden of Disease Study (GBD 2010) dans l’édition du 13 décembre du Lancet. Autre résultat marquant, le nombre de décès liés à l’excès de poids est aujourd’hui 3 fois plus élevé que celui lié à la dénutrition.

Les chercheurs ont estimé le nombre de décès attribuables à chaque facteur de risque, en fonction de la « puissance » de leurs effets et le handicap en années de vie ajustées sur l'incapacité (Years Lived with Disability ou DALY), une mesure combinée des années de vie perdues et les années vécues avec une incapacité.


Tabagisme et alcool ont également dépassé la faim des enfants dans le monde, pour devenir les deuxième et troisième risques sanitaires dans le monde, selon cette estimation de la charge de morbidité imputable à 43 facteurs de risque en 1990 et en 2010. C'est l'augmentation confirmée d'une charge croissante des facteurs de risque qui conduisent aux maladies chroniques chez l'adulte, comme le cancer, les maladies cardiaques et le diabète, alors que le fardeau des maladies infectieuses chez les enfants est en régression, explique le professeur Majid Ezzati de l'Imperial College de Londres : Ainsi, les méfaits de l'alcool se font de plus en plus pesants, devenant le principal facteur de risque dans l'Est de l'Europe, la plupart de l'Amérique latine et le sud de l'Afrique subsaharienne, entraînant, au total, 4,9 millions de décès dans le monde en 2010. Le tabagisme, dont le tabagisme passif, est le facteur de risque dominant en Europe occidentale et en Amérique du Nord, et entraîne 6,3 millions de décès dans le monde.

L'IMC, le facteur « de charge » qui augmente le plus : Le facteur de risque à la plus forte augmentation en termes de charge de morbidité est l'indice de masse corporelle (IMC), classé en 6è position en 2010 vs 10è, vingt ans auparavant. Ainsi, plus de 3 millions de décès en 2010 sont attribuables à l'excès de poids soit 3 fois plus que ceux liés à la dénutrition. En Australie, Asie et le sud de l'Amérique latine, un IMC élevé est même le 1er facteur de risque. Ainsi, facteurs de risque alimentaires et inactivité physique vont représenter 10% des DALYs en 2010, avec en particulier les effets de l'excès de consommation de sel et l'insuffisance de consommation de fruits. Le fardeau de l'hypertension artérielle, pourrait pourtant être fortement réduit grâce à la limitation des teneurs en sel des aliments, un accès élargi aux fruits et légumes frais et le renforcement des services de soins de santé primaires.

La pollution de l'air domestique liée à la combustion du charbon et du bois pour la cuisson est un facteur de moins en moins incident, mais reste le principal risque en Asie du Sud. Idem pour la dénutrition, sauf en Afrique, où elle reste le problème majeur. Enfin, les risques sanitaires liés à la pauvreté régressent dans de nombreuses régions, comme en Asie et en Amérique latine, mais restent toujours parmi les principaux facteurs de morbidité en Afrique sub-saharienne.

En conclusion, un tableau global qui masque d'importantes disparités entre les différentes régions du monde.

Source: The Lancet 15 December 2012 doi:10.1016/S0140-6736(12)61766-8 A comparative risk assessment of burden of disease and injury attributable to 67 risk factors and risk factor clusters in 21 regions, 1990-2010: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2010.

Lire aussi: FARDEAU SANITAIRE mondial: On vit plus longtemps mais plus malade


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages