Vous recherchez une actualité
Actualités

ANXIÉTÉ: Le soja plus fort que le bisphénol A

Actualité publiée il y a 7 années 1 mois 1 semaine
PLoS ONE

Deux effets contraires, avec le bisphénol A et le soja. Alors que l'exposition au produit chimique BPA au début de la vie conduit à des niveaux élevés d'anxiété, en provoquant d'importants changements d'expression génétique dans l’amygdale du cerveau, une alimentation riche en soja peut atténuer ces effets. Ce sont les 2 résultats de cette étude de chercheurs de la North Carolina State University publiés dans l’édition du 5 septembre de la revue PLoS One.

Le Dr. Heather Patisaul NC State, auteur principal de l'étude voulait comprendre pourquoi le BPA, ce composé chimique utilisé dans une grande variété de plastique polycarbonate, de résines époxy et de contenants alimentaires, peut causer de l'anxiété chez de nombreuses espèces.


Dans cette étude, des rats ont été exposés à de faibles doses de BPA pendant la gestation, la lactation et la puberté. Un groupe a été nourri exclusivement de soja, un autre soumis à un régime sans soja, un 3è groupe nourri exclusivement de soja et exposé au BPA, et, enfin un groupe a été nourri sans soja et exposé au BPA. Les tests sanguins montraient que les animaux exposés au BPA avaient des niveaux de BPA comparables à ceux des humains, soumis à une exposition moyenne. Les tests sanguins des rats nourris au soja montraient des niveaux élevés de génistéine, une isoflavone du soja.

Les rats « adolescents », mâles ou femelles, soumis à un régime sans soja et exposés au BPA présentaient des niveaux significativement plus élevés d'anxiété. Les chercheurs ont également pu constater, pour la première fois, les modifications génétiques dans le cerveau associé à cette anxiété élevée. Leur recherche révèle des changements d'expression des gènes dans le noyau amygdalien, associés à ces changements de comportement. 2 des gènes touchés étaient récepteur bêta des œstrogènes et le récepteur 4 de la mélanocortine, 2 gènes nécessaires à la sécrétion d'ocytocine, qui joue un rôle dans les changements de comportement- L'hormone ocytocine a déjà été liée au comportement social.

Les rats « adolescents », mâles ou femelles, soumis à un régime riche en soja ne présentaient aucune anxiété, ce qui suggère qu'un régime alimentaire riche en soja peut atténuer les effets du BPA, avec des questions qui lui sont propres : Car le soja contient des phytoestrogènes qui peuvent également affecter le système endocrinien, qui régule les hormones…

Source: PLOS ONE Sept. 5 2012 doi:10.1371/journal.pone.0043890 “Anxiogenic effects of developmental Bisphenol A exposure 1 are associated with gene expression changes in the juvenile rat amygdala and mitigated by soy

Accéder aux dernières actualités sur le BPA

Lire aussi : OBÉSITÉ infantile : Les perfluorés, perturbateurs de croissance chez les filles

BISPHÉNOL A: Des effets cérébraux sur plusieurs générations

Autres actualités sur le même thème