Vous recherchez une actualité
Actualités

ARTHROPLASTIE: Plutôt des cellules souches pour réparer les hanches?

Actualité publiée il y a 7 années 4 mois 3 semaines
Acta Biomaterialia

Alors que les prothèses de hanche, viennent, parfois à grand bruit remplacer les articulations endommagées de la hanche au fil du temps, ces scientifiques travaillent sur le moyen de réparer l'os sans prothèse, en utilisant des cellules souches et des « échafaudages » fabriqués dans des plastiques très spéciaux qui servent de support de développement aux cellules souches. Parvenir à partir de cellules souches à réparer le tissu osseux pourrait, à terme, permettre d’éliminer la nécessité d’arthroplasties de la hanche mais aussi de greffes osseuses compliquées. Des résultats publiés dans l’édition du 24 mai de la revue Acta Biomaterialia.

Ces chercheurs de l'Université de Southampton et de l'Université de Nottingham recherchaient des moyens d'améliorer la technique utilisée dans la chirurgie de révision de la hanche (après première arthroplastie) et exploraient les différentes techniques possibles dont l'utilisation de supports de plastique biodégradable pour cultiver des cellules souches dans le tissu osseux, ou encore l'utilisation de particules d'os broyés stérilisées comme un possible matériau de reconstruction. Si leur recherche en est à un stade précoce, ils ouvrent une toute nouvelle perspective d'avenir.


Leur étude de laboratoire a porté sur l'utilisation d'un échafaudage en plastique qui pourrait permettre aux cellules souches de réparer les os et de combler la perte osseuse à l'endroit de l'implant, réduisant ainsi la nécessité d'une greffe osseuse qui implique l'insertion des sections osseuses greffées en force, une intervention à risque d'infection et de rejet de la greffe. Les chercheurs ont produit deux plastiques biodégradables, moulé des échafaudages en utilisant deux techniques de microscopie. Au total, les chercheurs ont ainsi réalisé 4 échafaudages différents qu'ils ont comparés à l'os humain. Puis les chercheurs ont testé si les cellules souches humaines pourraient croître et se développer sur ces supports.

Les échafaudages réalisés s'avèrent résister aux tests de résistance mieux que l'os humain, avec une bonne stabilité de leur forme après impaction. Des cellules souches osseuses parviennent à se développer sur les échafaudages, mais mieux sur les supports les plus poreux. Ces matières plastiques biodégradables en combinaison avec des cellules souches pourraient donc remplacer la perte d'os du squelette pendant une opération de la hanche. Toutefois, la recherche se poursuit, et de nombreuses études restent nécessaires avant la mise en application clinique de ces plastiques.

Source: Acta Biomaterialia. Published online January 24 2012 doi.org/10.1016/j.actbio.2012.01.024, “Supercritical CO2 fluid-foaming of polymers to increase porosity: A method to improve the mechanical and biocompatibility characteristics for use as a potential alternative to allografts in impaction bone grafting?” (Visuel “Stem cells” @Welcome Trust courtesy of Dr Brian Hendrich)

Accéder sur les dernières actualités sur les Prothèses de hanche

Aux dernières actualités sur les Cellules souches

Autres actualités sur le même thème